30 mai 2009

Coupe du monde : cyclisme féminin, Mt Royal 30 mai 09


video

La gagnante avec 1min 34 d'avance sur le peloton. Emma Pooley de l'Équipe Cervelo. Elle a été en échappée dès le premier tour et le peloton a été incapable de la rejoindre. Tout un effort.

Il y avait plusieurs spectateurs tout au long du parcours. C'est à ne pas manquer, année après année.



video

29 mai 2009

En attendant l'hiver...

Il fait tellement mauvais depuis 3 jours, impossible de rouler dehors, c'est la pluie et les averses.
Alors ça me fait penser à l'hiver.

La fin de semaine dernière, en route vers Montréal, nous sommes passés dans le village de Ste-Angèle, près de Bécancour. Il y avait des exposants dans le village dont un kiosque de la boutique l'Angélaine. J'ai acheté une paire de chaussettes fabriquées à l'aide de la fibre mohair provenant de la toison des chevreaux Angora, élevés à Bécancour.

Il n'y a pas à dire, les bas sont doux et confortables. Je suis prête pour une sortie en raquette comme celle-ci. Il semble que l'Angélaine soit le fournisseur officiel des expéditions de Bernard Voyer. À moi donc les plus hauts sommets avec ces chaussettes aux pieds!

Bon, à vrai dire, j'ai hâte de rouler. Trois jours sans rouler, c'est long. Je croise les doigts pour que ça soit possible demain.

28 mai 2009

Défi métropolitain

Avis aux intéressés, ce dimanche aura lieu le premier défi de l'été organisé par Vélo Québec. Il s'agit du défi métropolitain. Comme son nom l'indique, ce défi se déroule dans la région métropolitaine et le départ est lancé de Châteauguay, à une trentaine de minutes de Montréal.

Le trajet parcourt les villes de Mercier, St-Isidore, St-Chrysostome, Howick, Ormstown, Ste-Martine, ect. J'ai souvent roulé dans ces environs et c'est une belle région. Plus d'infos sur le défi métropolitain ici. Vous pouvez rouler 75, 100, 125 km. Idéal pour débuter la saison (pour ceux qui n'ont pas encore commencé!). J'ai fait plusieurs défis de la sorte aux cours dernières années des années et c'est toujours bien organisé. Un dîner inclus, des gens dynamiques et de bonne humeur, le soleil, le vent, le vélo quoi!

En plus, dimanche il annonce beau.

26 mai 2009

S'alimenter à vélo

Ce n'est pas toujours facile de bien s'alimenter à vélo. Je mange habituellement des barres tendres mais cette année on dirait que mon estomac n'est plus capable de manger ça. Il faut avouer qu'en saison régulière à chaque sortie vélo je mange une ou deux barres et à la fin de la semaine cela fait pas mal de barres dans l'estomac. Cette année je roule et je ne sens pas vraiment la faim.

J'avais donc décidé de manger une banane lors de chacune de mes sorties à vélo. Toutefois, je croyais avoir trouver le produit génial pour me changer des bananes et retrouver le goût de manger à vélo. Regardez moi ce bel effort de marketing : des mini bouchées de fruits et de légumes, pas trop sucrées dans un emballage aux couleurs éclatantes. Les bouchées semblent être d'un rouge transparent.



J'ai été déçue lorsque j'ai ouvert le sac et que j'ai vu les bouchées de couleur brune non appétissante. Ce soir à l'entraînement une copine m'a dit que mes bouchées étaient identiques aux bouchées qu'elle donnait à son chien...!!! Je retourne à mes bananes...

25 mai 2009

Écureuils

L'un de mes voisins qui habite à environ 300 mètres de ma résidence nourrit les écureuils. Je crois même qu'il fait entrer les écureuils chez lui. Chaque fois que je prends une marche, je vois mon voisin avec son méga sac d'arachides en écalles nourrir joyeusement ces petites bêtes.

Le problème est que ces bêtes cherchent ensuite à cacher leur butin dans des endroits stratégiques pour les retrouver l'automne et l'hiver venus...alors les écureuils parcourent 300 mètres et viennent planter leur arachides dans les pots de fleurs et de fines herbes des voisins, voire dans MES pots de semis...

Alors grrrrr..... j'ai planté la semaine dernières mes graines de basilic pour avoir de beaux plants et pouvoir dire : «une minute chéri, je cours dans le jardin chercher du basilic pour parfumer nos pâtes» mais cela sera difficile car lorsque je suis rentrée du boulot la semaine dernière, mon pot de semis avait été ravagé par ces bêtes, de la terre partout sur le sol et les graines sûrement éparpillées partout elles aussi. Il faudra donc que je recommence tout en sachant que cela se reproduira certainement.

Alors je suis devenue une voisine qui se braque contre les écrureuils. Chaque fois que j'en vois un je cours dehors et je crie «pcchhhttttt» et là l'écureuil s'affole et moi aussi et elle se sauve et moi je rentre chez moi...joli spectacle pour les voisins.

21 mai 2009

Lecture : Dix petits nègres

Qui n'a pas lu le livre culte d'Agatha Christie? Moi, moi!

C'est maintenant de l'histoire ancienne. J'ai dévoré ce livre, un roman policier bien ficelé où le mobile du crime est difficilement identifiable avant les dernières pages. J'ai fait mille et une suppositions qui se sont toutes avérées fausses. Que de belles discussions j'ai eu avec mon amoureux à propos de ce livre! Lui qui l'avait lu il y a plus de 20 ans est retourné dans sa bibliothèque, où il a presque toute la collection d'Agatha Christie, a pris le deuxième exemplaire du livre et il en a refait la lecture, en même temps que moi.

Si vous ne l'avez pas lu, courez vous le procurer à la bibliothèque et vous passerez un bon moment, assurément.

Lorsque j'ai débuté la lecture, j'ai vu dans le livre ce papier (voir 2e photo). Il s'agit des personnages du livre dessinés avec un souci du détail. Je m'y suis référé souvent en cours de lecture.
Bonne lecture!


17 mai 2009

Une p'tite boulette ma poulette?

Belle journée pour faire des boulettes! En ce jour gris et froid sur Montréal (8 degrés), j'ai eu envie de cuisiner un repas chaud et réconfortant. J'ai pris cette recette de boulettes d'inspiration italienne ici chez Anna. J'aimais l'idée que les boulettes soient cuites au four et j'aimais l'ajout de Pancetta. J'ai fait quelques légères modifications à la recette proposée par Anna en fonction de ce que j'avais dans le frigo. La prochaine fois, je double les quantités pour congeler une portion pour le lunch ou pour un soir post-entraînement à vélo.

Rendement : 12 grosses boulettes

Ingrédients:
500 g de viande hachée (moitié veau et porc)
75 g de pancetta piquante coupé en petits morceaux
2 à 3 cuillères à soupe de chapelure
2 cuillères à soupe de parmesan
1 échalote française hachée (1/2 oignon jaune pour moi)
une poignée de persil plat haché
1 oeuf
sel et poivre, au goût.

Préparation
Mélanger tous les ingrédients et façonner des boulettes et les déposer sur un plaque légèrement huilée et déposer au four pour +/-30 minutes à 350 degrés F.

Verdict: Elles sont succulentes. La pancetta piquante offre juste assez de piquant & elles sont juteuses. J'ai servi sur des pâtes à la sauce tomates.

12 mai 2009

Les vélos et la pointe

Si quelqu'un peut m'éclairer sur le sujet...Il y a cette affiche placardée à quelques endroits dans mon quartier. Aucun signataire. Je ne comprend pas le sens du message...Il me semble que les vélos n'aient jamais quitter l'endroit.

11 mai 2009

Biscuits salés au parmesan

Dans le numéro de Noël 2008 de la revue Ricardo, on y proposait des biscuits salés au parmesan. Cette recette avait piqué ma curiosité. J'ai essayé mais pour moi le résultat s'avère peu concluant. Non pas que les biscuits ne soient pas réussis mais le goût de parmesan est trop prononcé pour moi. Je vais tenté une garniture de crème sûre et de ciboulette fraîche, à mon avis cela rendra le goût du parmesan plus doux. Ricardo propose plusieurs options de parfum pour les biscuits : romarin, paprika et ail ou olives noires et piments forts. Pour ma part, j'ai préféré y ajouter des tomates séchées.


Temps de préparation: 20 minutes
Temps de réfrigération: 3 heures
temps de cuisson: 10 à 12 min par fournée
Rendement: une quarantaine de biscuits

Ingrédients:
250 ml (1 tasse) de farine tout usage non blanchie
180 ml (3/4 de tasse) de parmigiano reggiano râpé
2,5 ml (1/2 c. à thé) de poivre concassé
125 ml (1/2 tasse) de beurre froid, coupé en cubes
4 tranches tomates séchées tranchées finement (Si vos tomates sont dans l'huile, il faut bien égoutter au préalable)
45 ml (3 c.à soupe) de lait froid

Dans le bol du robot culinaire, mélanger la farine, le parmesan, le poivre. Ajouter le beurre et mélanger quelques secondes à la fois jusqu'à ce que le tout prenne une texture granuleuse. Ajouter les tomates séchées dans l'huile. Ajouter le lait et mélanger à nouveau jusqu'à ce que la pâte commence à se former.

Sur un pland e travail humide, déposer la pâte sur une pellicule de plastique, former un cylindre d'environ 4 cm de diamètre. Refermer le cylindre en tortillant et en nouant les deux extrémités de la pellicule de plastique. Réfrigérer pendant 3 heures ou jusqu'à ce que la pâte soit très ferme au toucher. À cette étape, on peut congeler le rouleau de pâte cru si voulu. Il suffira de le sortir du congélo 15 minutes et de le trancher ensuite.

Placer la grille au centre du four. Préchauffer à 350 degrés F. Tapisser 2 plaques à biscuits de papier parchemin.

Déballer et placer le cylindre de pâte sur un plan de travail. Couper en tranches d'environ 3 mm (1/8 de pouce) d'épaisseur et les déposer sur les plaques. Pour un résultat optimal, il faut trancher les biscuits très minces. Cuire au four, une plaque à la fois, de 10 à 12 minutes, ou jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés. Laisser refroidir sur la plaque et ranger dans un contenant hermétique.


Source: Revue Ricardo, Noël 2008 p.41

L'expérience CLM

Samedi dernier à Granby se tenait le Grand prix de Granby, une course cycliste de contre-la-montre. Cette épreuve, que je considère spéciale en cyclisme, est une course contre soi-même et un peu contre les autres de 18 km dans les terres de la ville de Granby.

J'explique. Le contre-la-montre est une épreuve où l'on part seul et où nous parcourons 18 km le plus rapidement possible. Les départs entre les cyclistes se font aux minutes ou aux trente secondes. L'enjeu est de ne pas se faire dépasser par la personne qui part juste derrière nous et le défi est de rejoindre celle qui est partie avant nous! C'est dans ce sens que je considère cette épreuve d'une épreuve contre soi-même et d'une épreuve contre les autres. Au final, c'est la personne qui aura fait le meilleur temps qui montera sur le podium.

Dans cet environnement spécial, les cyclistes le sont tout autant. L'équipement est très «profilé» car il faut se fondre dans le vent pour aller le plus vite possible. Les casques sont profilés et chez les plus sérieux, les vélos sont adaptés à ce type de course. Je n'ai ni casque, ni vélo spécifique à cette course et ce ne sont pas tous les cyclistes qui possèdent cet équipement. J'ai tout de même pris le départ, pour l'expérience. Certains puristes diront qu'il vaut mieux ne pas se présenter à ces courses si l'on ne possède pas l'équipement adéquat mais je suis plutôt d'avis qu'il faut essayer avant de s'équiper.

Ce ne fut pas ma meilleure performance en cyclisme mais je suis contente de mon expérience. J'ai combattu une peur que j'avais soit celle d'être «clippé» à mon vélo et d'être tenu en équilibre par un commissaire avant mon départ. À ma première expérience du genre, j'avais été incapable de rester clipper à mon vélo en attendant le départ! Cette fois-ci cela s'est très bien déroulé. Une photo qui parle d'elle-même:

Noter que ce n'est pas moi sur cette photo...photo prise sur le Net.

7 mai 2009

Les cyclistes et la météo

Quand vous vous demandez quel temps il fera pour les prochains jours, il n'est pas nécessaire d'aller fouiner sur les sites Internet de météo bien non, demander plutôt à un ami cycliste!

Car que voulez-vous, les cyclistes sont au fait de la météo. Dans les pelotons, on entend fréquemment: «euh, je suis venu rouler aujourd'hui car il annonce de la pluie pour le reste de la semaine!» ou encore : «il annonce de la pluie demain après-midi donc j'irai rouler en matinée pour faire mes intervalles!» ou plutôt :« c'est la flotte mais je vais rouler pareil!»

Je n'avais pas remarqué ce fait et ce trait de personnalité chez les cyclistes avant qu'on m'en fasse la remarque mais cela est bien réel et je trouve ça rigolo.

Alors pour aujourd'hui, hum, voyons voir, peut-être y aura-t-il une petite fenêtre d'opportunité pour aller rouler?

5 mai 2009

Biscuits à l'avoine

Cette recette est tellement rapide que je me demande pourquoi nous achetons des biscuits du commerce (même si cela ne m'arrive que très rarement).

J'ai essayé cette recette pour 2 raisons:
  1. Elle semblait facile et rapide à faire, ce qui s'est avéré vrai

  2. Je cherche des desserts peu sucrés (pour quelqu'un en particulier)

Cette recette ne contient qu'un quart de tasse de miel, j'imagine que le résultat sera assez bas sur l'échelle du sucre. Les biscuits cuisent pendant que j'écris ce billet...

J'ai pris cette recette ici, chez Cammu. Oui oui, encore là. Elle a plusieurs recettes de biscuits qui me semblent toutes savoureuses.

Pour 12 biscuits:

Ingrédients:

1/4 tasse de beurre

1/4 tasse de miel

1 c. à thé de cannelle

1/2 tasse de farine de blé entier à pâtisserie (j'ai mis de la farine blé entier)

1 tasse de flocons d'avoine

1 tasse de raisins secs (j'ai mis moitié raisins dorés et moitié raisins bruns)

1 oeuf battu


Préparation:

Battre le beurre et le miel en crème. Ajouter le reste des ingrédients.

Laisser tomber par cuillerée à thé comble sur une plaque à biscuits préalablement huilée. Aplatir chaque biscuit à l'aide d'un fond de verre, d'abord trempé dans l'eau pour empêcher la pâte de coller. Note: Je n'ai pas fait cette étape et ce fut ok.

Faire cuire au four à 375°F/190°C de 10 à 12 minutes.

Retourner les biscuits une fois en milieu de cuisson. Note: J'ai retourné que la moitié de la fournée pour voir le résultat et les biscuits sont bien cuits même si nous ne les retournons pas.

Il est possible de remplacer les raisins par des abricots, des canneberges, des dattes et de rajouter des noix de grenoble, des pacanes, etc. Ces biscuits sont donc le reflet de votre humeur du jour!

Je termine ce billet en mangeant un biscuit et il est très bon. Pas trop sucré, juste assez pour moi. Reste à connaître l'avis du principal intéressé...