21 avril 2009

Bixi et les prix

Après le Bixi remporte un prix, il y a aussi Bixi et les prix.

Dans un article publié dans la presse du 20 avril dernier, le journaliste Éric Clément dresse un comparatif de prix des vélos en libre-service en Europe avec notre Bixi. Il compare donc les prix de notre Bixi avec les prix des vélo en libre-service des villes de Lyon, Paris, Barcelone, etc.

Il semble que notre Bixi soit le plus cher des vélos en libre-service. Bixi revient moins cher que l'utilisation du métro ou de la voiture mais en le comparant aux autres grandes villes qui ont adoptées le vélo en libre-service, il reste que celui de Montréal est plus cher que les autres. Pour qu'il soit vraiment rentable pour son utilisateur, il faut que le Bixi soit principalement utilisé sur des courtes distances.

Tout ça pour dire que Bixi ne laisse (presque) personne indifférent.

5 commentaires:

Katherine a dit...

J'aimerais amener quelques spécifications: BIXI est le mode de transport le moins coûteux. Il peut revenir à 11$ par mois. Ce qui engendre le coût du système en comparaison à l'Europe c'est la décision de la ville d'avoir développer un système repensé et fabriqué par des entreprises québécoises. Le système et le vélo n'ont pas d'équivalents en ce moment, c'est probablement ce qui en fait un système unique... et un peu plus coûteux!

Zolasoleil a dit...

Bonjour Katherine,

C'est bien ce que je disais dans mon billet. Bixi est moins cher que la voiture ou le vélo donc en tant que moyen de transport il est moins cher. L'article de la presse compare vélo libre-service avec vélo libre-service et c'est dans ce sens que Bixi est plus cher. Nos voisins européens offrent ce service à un coût moindre. C'est la réalité.

Je ne crois pas que l'on puisse dire que le système Montréalais n'a pas d'équivalent. Le système de stations et les modes de paiement s'apparentent grandement au système européen. Tant qu'au développement du vélo par des entreprises québécoises, c'est une valeur ajoutée au plaisir et à l'envie de vouloir essayer ce service.

Katherine a dit...

Merci du suivi! Mais il est vrai que le système est actuellement le plus avancé tant sur le vélo que la station. Il y a justement plusieurs brevets qui ont été déposés sur le BIXI. Je conscens qu'en tant qu'utilisateur nous n'en n'avons pas nécessairement conscience! Un petit détail que je trouve vraiment super et qui est une plus value (aucun lien direct avec le coût) c'est le fait que c'est une compagnie d'économie sociale qui est mandaté de former les réparateurs de vélo. L'article paru dans le journal de Rosemont explique très bien le tout!
http://www.facebook.com/ext/share.php?sid=73994085697&h=FnH0s&u=9iGHS&ref=mf

Bonne journée!

Véro a dit...

Si je peux amener une petite précision de plus, en Europe (du moins pour Paris et Lyon), l'entreprise privée est très impliquée dans la répartition des vélos dans les villes. En fait, la ville s'est presque déchargée de cette responsabilités au profit d'entreprises qui installent les "stationnements" de vélos placardés de publicité. Voilà sans doute pourquoi l'utilisation est moins dispendieuse...

Zolasoleil a dit...

Merci Véro pour cette précision sur le système français de vélo en libre-service!