31 décembre 2009

Menu du réveillon

C'est avec un peu de retard que je publie notre menu du réveillon de Noël. Un festin traditionnel québécois.

Menu du réveillon de Noël

Punch ensoleillé
Entrée d'huîtres
Dinde farcie rôtie
Tourtière au petit gibier
Bûche de Noël meringuée à la framboise
Cafés joyeux

Mon amoureux s'est occupé de la dinde, ma belle-mère de la tourtière et moi du dessert. Nous avons fait ensemble le punch, la préparation des huîtres, la farce. Ce fut une belle matinée de partage entre lui et moi. Il a dorloté sa dinde presque comme «moman» dans la petite vie en prenant bien soin de la laver et de lui masser les cuisses... C'est la première fois que je voyais du bacon sur une dinde. L'effet du bacon consiste à garder la viande tendre sans l'arroser en cours de cuisson et réellement, ce fut très réussi. La viande était cuite parfaitement.


Dinde de 10 kg 
Cette dinde a été acheté congelée. Elle a été décongelée au réfrigérateur pendant 2 jours.

Retirer les abats de la cavité de la dinde. Bien la rincer à l'eau froide. Mettre la dinde dans une rôtissoire. Notez la rôtissoire d'époque, gracieuseté de ma belle-mère.

Cuisson à couvert à 300 degrés F pendant 5 heures.
Cuisson à 350 degrés F pendant 3 heures. Cuire à découvert durant la dernière heure.

Nous ne l'avons pas arrosée durant la cuisson. En principe, nous devions compter 30 min par 500 g à 300 degrés F. Comme nous manquions un peu de temps, c'est pourquoi nous avons monté la température du four durant les 3 dernières heures. Je suis certaine que la cuisson à 300 a permis d'avoir une viande si tendre.

Farce 

Ingrédients
45 ml (3 c. à soupe) de beurre
400 ml (14 oz) d'oignons hachés
600 g (1 1/4 lb) de porc haché
175 g (6 oz) d'abats de dinde hachés
1.5 L (6 tasses) de pain en dés
2 oeufs battus
sel et poivre au goût
1 ml (1/4 c. à thé) de sarriette
3 ml (1/2 c. à soupe) de sauge

Préparation de la farce

Faire suer les oignons au beurre. Ajouter le porc, les abats, bien faire revenir.
Mélanger le pain avec les oeufs et les assaisonnements.
Passer les viandes et le mélange de pain au hache-viande. Bien mélanger le tout et en farcir la dinde.

Une fois la farce préparée, il faut remplir la cavité de la dinde. Nous avions préparé 2 types de farce. L'une avec abats, l'autre sans. Dans la cavité de la dinde, nous avons débuté par la farce aux abats. Nous avons séparé les farces par des tranches de carottes pour bien délimiter les 2 farces. L'une de nos convives est incapable de manger des abats, raison de cette techinique! Une fois le mur de carottes construit, nous avons inséré la farce sans abats.

Bûche de Noël meringuée aux framboises, sauce au chocolat

Recette parue dans le Coup de Pouce, décembre 1998, p. 143.

Une fois la dinde au four, j'ai préparé ma bûche de Noël. J'avais fait une étape de préparation la vieille et j'ai manqué mon coup...mon amoureux a insisté pour que je publie une photo de ma meringue brulée pour montrer que parfois on ne réussi pas du premier coup!...héhé, alors voici la gaffe :



C'est pas grave de faire une gaffe, pourvu qu'on connaisse la raison: j'ai mis la température du four trop forte...il fallait 300 et non pas 350 degrés F... Alors à la poubelle et on recommence le lendemain matin!

Meringue réussie: Remarquez que j'avais du vernis à ongles le lendemain matin.... !!


 La recette ne paraît pas sur le site Internet de coupdepouce.com. Je ne l'a transcrit pas car il y a trop d'étapes. J'avais cette recette chez moi, dans un vieux cartable de recettes et je me souvenais que celle0là, je voulais la faire un jour... Elle était particulièrement bonne. Le gâteau moelleux et le centre très fondant car il s'agissait d'un mélange de meringue (ce-haut), de crème 35% fouettée, de crème sure et de framboises.
Résultat semi-final:

Au service, j'ai décoré la bûche de sucre à glacer et de sauce au chocolat. Je suis pas mal contente du résultat. C'était ma première bûche. Je n'ai pas de photo de la bûche tranchée.
Punch ensoleillé
Dans un bol à punch, mélanger du jus d'orange, de l'eau minérale, du rhum. Ajouter de fines tranches d'ananas, des raisins et des grenades.
Dégustez et rectifier les quantités au besoin.

Au final, le dindon:



Un excellent repas!

25 décembre 2009

Noël traditionnel

La bonne dinde. Un souper traditionnel québécois. Une dinde rôtie et farcie de 10 kg. Un joyeux festin!
Joyeux Noël à tous.



22 décembre 2009

Constat des intervalles sur rouleau

Je le confirme: il est possible de faire des intervalles sur un rouleau. Pas facile mais possible.

Je suis arrivée au centre d'entraînement (le salon!), avec la ferme intention de faire les intervalles prévus. Lors des 3 premiers intervalles de la série #1, mon coeur battait à 155 battements/minute. La résistance sur mon vélo était au maximum. Je roulais sur du gros braquet et tounais les jambes plus vite que demandé, soit environ à 120 rpm. Je me disais qu'il serait difficile d'atteindre les 165 batt/min prescrit dans mes intervalles. J'ai continué et au 4e intervalle j'ai atteint la barre souhaitée de 165 et je n'ai plus tellement descendue de cette barre... Ma vitesse de jambe en intervalles était au-delà de 100 rpm, je dirais plutôt 120 rpm.

Durant la période de repos entre les intervalles, mon coeur ne descendait pas plus bas que 161... Je ne récupérais pas beaucoup. Deux explications à ce phénomène : je n'ai pas fait beaucoup d'intervalles cet automne et habituellement, le temps de récupération s'améliore avec le temps. C'est dans la capacité de récupération qu'on voit vraiment la forme d'une personne. Plus la personne récupère vite et en peu de temps, plus elle est en forme.

La deuxième explication à mes pulsations hautes durant la récupération c'est que sur un rouleau, la vitesse doit être assez rapide pour tenir le vélo en position stable et droite. On ne peut pas réduire la vitesse trop rapidement ou arrêter de pédaler sinon on fout le camp de sur le rouleau et on tombe. J'essayais de réduire au maximum ma vitesse mais quand même, ce n'était pas suffisant pour me permettre de récupérer.

Mais somme toute, j'ai adoré faire des intervalles sur le rouleau et je n'ai pas vu l'heure filer. C'est à recommencer. J'ai aussi hâte de faire des intervalles en force et en endurance, pour ce faire, je devrai utiliser l'apprareil d'entraînement fixe (tacx) où la roue arrière du vélo est fixée et où il est possible de prévoir une résistance. À suivre.

Durée de l'entraînement : 1 heure
Pulsation moyenne : 159
Pulsation maximale : 168
Distance : 36 km

21 décembre 2009

Soir de première : intervalles sur rouleau

Premières intervalles sur rouleau ce soir à l'entraînement.

Maintenant que je sais boire et rouler en même temps sur un rouleau pour cycliste, je peux inclure des intervalles spécifiques. Habituellement, je roule 1 heure pour 35 km. Parfois plus. Mon maximum fut de 41 km en 1h05. La vitesse de jambes est donc très bonne.

Ce soir je me mets au défi de faire cette série d'intervalles :

2 séries de 7 répétitions de 1:30 min à 85 % de PAM. 100 rotation par minute (rpm) durant les intervalles. 90 rpm dans la récupération. 85% de PAM pour moi équivaut à 165 battements cardiaque par minute. Récupération de 3 minutes entre les séries.

Ce sera donc une séance d'entraînement sous haute concentration. J'ai déjà hâte.

19 décembre 2009

Biscuits arlequin


Ça faisait un bout de temps que je souhaitais faire des biscuits arlequin. Ils sont mignons comme tout. Facile à faire, mais assez long car il y a beaucoup de réfrigération à faire. Remarquer qu'aux premiers biscuits, je n'ai pas tout de suite saisi la technique du damier! (voir photo 2). Ils auraient très bien pu s'appeler biscuits prisonnniers. Ces biscuits ont été faits pour un souper annuel de Noël entre amis où l'on échange chaque année des biscuits entre amis. Nous aimons bien cette tradition.


Ingrédients
1 recette de pâte à l'orange

1 recette de pâte au chocolat
1 blanc d'oeuf battu

Préparation
1. Diviser la pâte à l'orange en deux. Sur une surface légèrement farinée, façonner chaque portion de pâte en un rouleau de 7 po (18 cm) de longueur. Procéder de la même façon avec la pâte au chocolat. Envelopper chaque rouleau de pâte d'une pellicule de plastique et réfrigérer pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit ferme.


2. Couper chaque rouleau en deux sur la longueur, puis couper encore chaque demi-rouleau en deux, de façon à obtenir 16 quarts de rouleaux en tout. Badigeonner les côtés coupés du blanc d'oeuf. Rassembler les quarts de rouleaux en alternant les deux sortes de pâte (vous devriez obtenir quatre rouleaux). Rouler délicatement pour sceller. Envelopper chaque rouleau de pâte d'une pellicule de plastique et réfrigérer pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit ferme.

3. Couper les rouleaux de pâte en tranches de 1/4 po (5 mm) d'épaisseur. Mettre les tranches sur deux plaques à biscuits tapissées de papier-parchemin ou beurrées, en les espaçant d'environ 1 po (2,5 cm). Cuire au centre du four préchauffé à 350°F (180°C) pendant 10 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient fermes. Déposer les plaques sur des grilles et laisser refroidir pendant 1 minute. Déposer les biscuits sur les grilles et laisser refroidir complètement. Cuire le reste des biscuits de la même manière.
Vous pouvez préparer les rouleaux de pâte à l'avance (étape 2) et les mettre dans un contenant hermétique. Ils se conserveront jusqu'à 3 jours au réfrigérateur et jusqu'à 1 mois au congélateur.

Vous pouvez préparer les biscuits à l'avance et les mettre dans un contenant hermétique, en séparant chaque étage d'une feuille de papier ciré. Ils se conserveront jusqu'à 1 semaine à la température ambiante et jusqu'à 2 semaines au congélateur.

Rendement : Environ 140 petits biscuits



Pâte à l'orange

1/2 t (125 ml) de beurre ramolli
3/4 t (180 ml) de sucre
1 oeuf
1 c. à tab (15 ml) de zeste d'orange râpé finement
1/2 c. à thé (2 ml) de vanille
1 3/4 t (430 ml) de farine
1/2 c. à thé (2 ml) de sel
1/2 c. à thé (2 ml) de bicarbonate de sodium

Préparation

1. Dans un grand bol, à l'aide d'un batteur électrique, battre le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit gonflé. Ajouter l'oeuf en battant. Ajouter le zeste d'orange et la vanille et mélanger.

2. Dans un autre bol, mélanger la farine, le sel et le bicarbonate de sodium. Incorporer les ingrédients secs au mélange de beurre, en deux fois, et mélanger jusqu'à ce que la préparation soit homogène, sans plus. Diviser la pâte en deux et façonner chaque portion en un rectangle. Envelopper chaque rectangle de pâte d'une pellicule de plastique et réfrigérer pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit ferme.

Pâte au chocolat

Ingrédients
2 oz (60 g) de chocolat non sucré haché
1/2 t (125 ml) de beurre ramolli
3/4 t (180 ml) de sucre
1 oeuf
1 3/4 t (430 ml) de farine
1/2 c. à thé (2 ml) de sel
1/2 c. à thé (2 ml) de bicarbonate de sodium

Préparation
1. Dans un bol à l'épreuve de la chaleur placé sur une casserole d'eau chaude mais non bouillante, faire fondre le chocolat en brassant de temps à autre. Laisser refroidir jusqu'à ce qu'il soit à la température ambiante.

2. Dans un grand bol, à l'aide d'un batteur électrique, battre le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit gonflé. Ajouter l'oeuf en battant. Incorporer le chocolat fondu. Dans un autre bol, mélanger la farine, le sel et le bicarbonate de sodium. Incorporer les ingrédients secs au mélange de beurre, en deux fois, et mélanger jusqu'à ce que la préparation soit homogène, sans plus. Diviser la pâte en deux et façonner chaque portion en un rectangle. Envelopper chaque rectangle de pâte d'une pellicule de plastique et réfrigérer pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit ferme.

18 décembre 2009

Activités extérieures pendant la période des fêtes

Les vacances de Noël approchent, quelles activités extérieures pratiquerez-vous pendant cette période?

Je veux passer du temps dehors à prendre l'air et à faire de l'exercice. Je vous propose quelques activités intéressantes à faire dehors, cette liste est non-exhaustive.

Les patinoires extérieures:
Sur les quais du vieux-Port de Montréal, en face du marché Bonsecours, il y a l'anneau de glace où selon la journée, vous pourrez patiner sur des rythmes rétro, alternatif, rock & Roll, etc. Il s'agit d'un anneau de glace réfrigéré. La glace est toujours belle puisque la température est contrôlée. À essayer. Vous pouvez louer des patins sur place. La glace est ouverte depuis le 5 décembre. Si vous êtes mordus, vous pouvez acheter une passe de saison et pratiquer votre «double boucle piqué».

Un autre anneau de glace réfrigéré est disponible au Lac des Castors au parc du Mont-Royal. Là aussi, il est possible de louer des patins sur place. La glace est ouverte depuis le 12 décembre. Vérifier l'horaire, la glace est fermée le 25 dec.

J'ai entendu dire que l'arrondissement Verdun aurait lui aussi son anneau de glace prochainement? Bonne nouvelle.

Le ski de fond:
Pas très loin de Montréal et à Mtl même:

Le parc du Mont Royal offre des sentiers de ski de fond, croisons-nous les doigts pour recevoir une autre bonne bordée de neige.

Le parc d'Oka. Presque mon préféré pour faire du ski de fond. La vue sur le lac m'appaise. Possibilité de faire de la raquette aussi. Pourquoi pas un combo? Matinée de ski de fond, une bonne soupe chaude au dîner et le sentier des calvaires en raquettes l'après-midi? Hum, je trouve cette idée excellente.

Le parc du Mont St-Bruno. Accès rapide pour le ski de fond. Il est préférable d'y aller tôt en matinée sinon il y a trop de monde et les sentiers s'abiment rapidement.

La raquette
Je vous invite à visiter le site des Sentiers de l'Estrie, le calendrier des activités est ici. Il s'agit d'un groupe de l'Estrie qui offre à peu de frais, des sorties en raquettes en Estrie, vous aurez deviné. Si vous ne voulez pas vous casser la tête avec le trajet, tout est expliqué. Point de rencontre, un guide pour la randonnée, ce sont de très belles sorties auxquelles j'ai participé pendant plusieurs années. J'aime les sorties de niveau D (pour difficile) mais il y en a de tous les niveaux. Ma sortie préférée était celle de la traversée de la zone Écho à Sutton. Une sortie de 18 km avec un bon dénivelé. Snif, snif, elle n'est pas au calendrier cette année.

À vous de jouer.

14 décembre 2009

Vélo etcétéra

Hier dimanche sportif.

Vélo:

Lever tôt pour se rendre à la course de vélo virtuel. Le départ est prévu à 9h30 et nous devions être présents à 9h00. Le trajet pour se rendre au lieu de course se fait rapidement via les autoroutes, nous sommes contents.

La course est sur un parcours valonné de 22,85 km. Moyenne des montées de 8%.
5 gars, une fille présents.
Nous en sommes tous à notre premier essai à ce centre. Pas de flafla.

Le départ est donné à 10h00. Je roule, je roule. Mes pulsations sont hautes. Je sens que je travaille fort, très fort. Je m'amuse. J'atteins mon maximum de PAM avec 175 batt/min. C'est l'fun de voir les autres s'entraîner à fond et de faire pareil.

Je termine 6e avec un temps de 54:57.
Première chez les femmes! ;-). Je voulais finir avant 55:00, j'ai atteint mon objectif.

Mon amoureux a terminé 2e. Il a bien aimé. Nous y retournerons.

Il me reste un autre endroit à visiter avant de prendre ma décision finale d'inscription à un centre d'entraînement pour l'hiver. C'est à suivre.

Etcétéra:
L'après-midi était dédié à une séance familiale d'essai chez Horizon Roc, un centre d'escalade intérieur. Mon amoureux fait de l'escalade à cet endroit depuis plusieurs années et il avait offert des certificats cadeaux à ses neveux pour faire l'essai de l'escalade. Hier était la date limite pour profiter du certificat cadeau alors quand il faut y aller, on y va!

J'ai fait 4 montées et j'ai surmonté le vertige qui me prends quelques fois. C'était bien agréable cette sortie de famille.

À la fin de la soirée : zzz zzzz zzzz, j'étais pas mal fatiguée...

11 décembre 2009

Course de vélo virtuel

Ce dimanche je participerai à ma première course de vélo virtuel cette saison. Je suis trèèèès contente.

Ce sera une course sur computrainer, un parcours valloné de 30 km. Seul «bug» mais si minime, je serai la seule fille,  alors je suis mieux de partir : «sur un runner»** si je veux profiter de la propulsion des autres coureurs (drafting).

Cette course sera l'occasion pour moi de visiter un nouveau centre d'entraînement et de décider si je m'inscris à ce centre pour la saison 2010. C'est le centre auquel je n'avais pas pensé et auquel je référais hier. J'hésitais entre me réinscrire à un centre d'entraînement ou m'entraîner à la maison tout l'hiver. Le rouleau est bon pour la vitesse de  jambes, la technique de pédalage mais il est difficile/impossible (?) de faire des intervalles en force sur ce type d'appareil. C'est bon de s'entraîner à la maison mais il me manque l'effet de groupe et l'énergie des groupes qui me procure encore plus de vigueur à l'entraînement.

Si je m'inscris à cet endroit, il y a des des courses en vélo virtuel chaque dimanche. J'aimerais faire les courses chaque dimanche mais les dimanches d'hiver, je préfère nettement être dehors à faire du ski de fond ou de la raquette plutôt que d'être à l'intérieur à faire une course de vélo, ça reste donc à voir.

À suivre...


** Expression québécoise signifiant partir vite. (coudonc qu'est-ce que j'ai avec mes expressions québécois depuis les derniers billets!?)

10 décembre 2009

Eurêka!

Mon dernier billet faisait état de mon bilan de la saison cycliste 2009. Je suis à préparer et à réfléchir à de nouveaux objectifs pour cet hiver et la saison prochaine.

J'aime avoir des objectifs pour me stimuler mais ceux que je m'étaient fixés se sont envolés. Qu'à cela ne tienne, parfois il faut «se r'virer sur un 10 cents»**!

Pourquoi n'y avais-je pas pensé avant? Je savais que cela existait mais j'avais oublié. Rien n'est encore certain mais si ça répond à ce que je recherche, cela risque d'être très amusant et ce, sur divers niveaux!

J'attends des nouvelles. Je vous revient avec plus de détails. 


**Expression québécoise signifiant qu'il faut rapidement changer la trajectoire que l'on s'était fixée.

1 décembre 2009

Bilan saison vélo 2009

1er décembre, un peu de neige sur Montréal, ce temps est idéal pour faire le bilan de ma saison de vélo 2009.

Je termine la saison 2009 avec 3800 km au compteur, à 200 km de mon objectif initial qui était de 4000 km. Une saison moins intensive en terme de courses que la saison 2008.

J'ai fait 2 courses, 3 cyclosportives et 3 défis. Il y a eu aussi toutes mes sorties que je ne comptent plus tellement il y en a : sur la montagne, sur le circuit Gilles-Villeneuve, au cimetière, etc.

Ma saison de vélo fut moins intensive en terme de courses principalement à cause de mon voyage au Maroc. Je me suis retrouvée hors du pays pour 2 semaines en plein mois de juin, où la saison des courses cyclistes bas son plein. Ce voyage rempli de découvertes en valait le coup.

En mai, la course de Ste-Martine m'a gonflée à bloc. J'ai fait une bonne course et j'ai terminé avec un temps de 20 minutes inférieur à celui de 2008. La 2e course fut le contre-la-montre de Granby. Ce fut toute une expérience. Le monde des «contre-la-montre» est un monde en soi. C'est très différent. Comme je n'ai pas de vélo de CLM, je savais dès le départ que je ne ferai pas une performance épouvantable mais je me suis bien amusée à cette course. Seul regret des courses de l'été, j'aurais aimé faire quelques critériums et mettre à profit mon expérience acquise aux Mardis Cyclistes de Lachine l'an dernier.

La première cyclosportive fut celle du tour des pays d'en haut. Ce circuit parcourt les villes de Morin Heights, Val-David, etc. En fait ce n'est pas officiellement une cyclosportive mais comme j'ai fait ce parcours à bloc pour bien m'entraîner, je l'a compte parmi les cyclos. J'ai fait la cyclosportive de Magog, un parcours très valonné de 90 km. Une cyclo costaude. Il y a eut la cyclosportive du défi vélo mag   très costaude elle aussi.  J'aurais aimé faire la cyclosportive Garneau-Cascades mais la logistique était compliquée, je vais tenter de me reprendre l'an prochain. Je me rends compte que j'aime bien l'ambiance convivial d'avant départ et d'arrivée des cyclosportives. Il devrait y en avoir plus de cyclosportives au Québec.

J'ai participé aux défis de l'été organisé par Vélo Québec. Le défi métropolitain, le défi de Lanaudière et le défi de l'Estrie. J'aime toujours autant ces journées très bien organisées par Vélo Québec. Ce sont de belles journées pour se retrouver entre amis et rouler sur des trajets inédits.

J'ai fait de nombreuses sorties dans la magnifique région de St-Pierre-les-Becquets, près de Précieux-Sang :). 

J'ai aussi pesté contre la température et ce, particulièrement les journées où il faisait beau de 8h à 16h30 et qu'il pleuvait à 17h00 à la fin de la journée de travail, au moment où je voulais aller rouler! J'ai aussi pesté contre mon vélo et ses craquements. Je pense réellement à changer de vélo en 2010.

En somme, en considérant l'ensemble de l'été je suis contente de ma saison.

Je prépare mes objectifs de la saison prochaine qui sera, je l'espère, ponctuée de changements et de nouvelles rencontres.

28 novembre 2009

L'impact du Bixi sur la santé des montréalais

Bonne nouvelle pour le vélo en libre-service de la ville de Montréal, le Bixi.

Une équipe de chercheurs de l'Université de Montréal a reçu une importante subvention des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) afin d’évaluer l’impact de l’implantation des vélos Bixi sur la santé des montréalais.
 
Grâce à cette subvention, l’équipe sera en mesure de dresser un portrait des caractéristiques des utilisateurs, d’étudier leurs habitudes de déplacement et de mieux connaître leur perception face à ce moyen de transport actif. De plus, les chercheurs évalueront la quantité d’activité physique effectuée par les usagers de BIXI et le niveau de risque de collision auquel sont exposés les adeptes. Des résultats préliminaires seront disponibles à l’été 2010.

Avec plus d'un milion de déplacements avec le Bixi au cours de la saison 2009, le Bixi a connu un réel succès auprès des montréalais et des touristes qui ont visité Montréal cet été. Souhaitons que le réseau Bixi s'étendent dans les quartiers non-desservis de l'Ile de Montréal.

25 novembre 2009

Velouté de citrouille

Premier billet d'une nouvelle série «spécial citrouille»! Je compte cuisiner quelques recettes avec ce cucurbitacé au cours des prochaines semaines. J'ai vu au marché Atwater quelques marchands avec des citrouilles, faites-vite si vous voulez préparer des potages et en profiter durant la saison froide.


**Ce billet a été préparé la semaine dernière, je ne sais plus s'il reste encore des citrouilles au marché. La suite du «spécial citrouille» peut-être en 2010!


Ce velouté de citrouille porte bien son nom. Le goût est très délicat. On peut le manger tel quel ou pour un goût plus relevé, ajouter un morceau de fromage de chèvre ou autre fromage fort au service. Idéal pour les lunchs. Se congèle très bien.

Ingrédients

1 oignon, haché
30 ml (2 c. à tb) de beurre
30 ml (2 c.à tb) d'huile d'olive
2 litres (8 tasses) de citrouille pelée et coupée en cubes
2 gousses d'ail, hach.es
1 litre (4 tasses) de bouillon de poulet
500 ml (2 tasses) de pommes de terre pelées et coupées en cubes
1 ml (1/4 c. à thé) de muscade moulue
Sel et poivre
60 ml de graines de citrouille écaillées et grillées (facultatif)

Préparation

Dans un casserole, dorer l'oignon dans le beurre et l'huile. Saler et poivrer. Ajouter la citrouille et l'ail, et poursuivre la cuisson environ 5 minutes en remuant. Ajouter le bouillon, les pommes de terre et la muscade. Porter à ébulition. Couvrir et laisser mijoter doucement environ 15 mimutes ou jusqu'à ce que les légumes soient tendres. Au mélangeur, réduire en purée lisse. Rectifier l'assaisonnement.

Au service garnir, si voulu, de graines de citrouille et d'un filet d'huile d'olive.

Recette de Ricardo, publiée dans La Presse le 31 octobre 2009. Cahier Gourmand, p.2.

23 novembre 2009

U2 - Angel of Harlem et séance rouleau no. 6

La séance rouleau no 6 d'hier s'est déroulée sous la musique de U2 et de leur spectacle en Irlande en 2001. C,est le genre de chanson qui donne envie d'explorer, ne trouvez-vous pas?? j'ai fait une intervalle en vitesse de jambe sous cette musique.

Ça m'a aussi donné l'idée d'acheter des DVD de spectacles pour les entraînements. Sting peut-etre? Avez-vosu des suggestions de bons DVDs de shows?

Nette amélioration des séances rouleau de cette semaine: j'ai fait l'achat d'un ventilateur et je sais maintenant boire en même temps que rouler. Clap clap clap, je me félicite!

20 novembre 2009

Ma bibliothèque et le Chi Running


Je vous présente la bibliothèque de mon quartier! Elle est située dans une ancienne caserne de pompiers, un édifice magnifique. J'y vais régulièrement et j'y emprunte principalement des livres de recettes et des DVD. En lisant les blogues des copines Sylvie et Zen-Abelle qui sont toutes deux adeptes des principes du Chi Running, j'ai fait une demande d'achat du livre de Chi Running de Dany Dreyer pour mieux comprendre les principes de la courses à pied. Hier j'ai reçu un appel de la bibliothèque, le livre est arrivé, il est tout neuf et il m'est réservé en tant que première lectrice. Yahou! Sait-on jamais, peut-être que la course à pied s'intégrera davantage à ma vie. J'en fais une fois/semaine depuis quelques semaines maintenant.

J'ai aussi emprunté des DVD de yoga à ma bibliothèque. Je veux travailler ma souplesse et jusqu'à maintenant j'ai essayé 3 DVDs. Un yoga-relaxation de Line St-Roch, un Ashtanga yoga de Mark Darby et Nicole Bordeleau et un Yoga pour tous de Nicole Bordelau. C'est bien de pouvoir emprunter les DVD de sports, d'en faire l'esssai et décider ce qu'on aime ou pas et peut-être en faire l'achat plus tard. Celui de Line St-Roch était trop relaxation pour moi, celui de Mark Darby et Nicole Bordeleau était un peu trop rapide et avancé pour moi et le dernier loué, celui de Nicole Bordeleau et le yoga pour tous me semble bien intéressant. Celui-là n'a pas été essayé encore, mais j'ai regardé rapidement le DVD et il me semble bon pour que j'apprenne les bonnes poses.  C'est à suivre.

Vive les bibliothèques publiques!

16 novembre 2009

Gâteau moka étagé


J'ai cuisiné ce gâteau pour une réception des anniversaires de naissance des membres de ma famille. Au mois de novembre, 5 membres de ma famille fêtent leur anniversaire, n'est-ce pas assez incroyable! Ce gâteau est très bon mais aussi très riche. C'était la première fois que je faisais une crème au beurre et j'ai été assez impressionnée de la quantité de beurre dans la recette. Mais bon, une fois par année, ce n'est pas si mal. Le gâteau est moelleux à souhait. Le sirop badigonné sur les gâteaux donne une texture «mouillée», similiaire à la texture des gâteaux fôret noire. Pour les amateurs de noix, ce gâteau sera très apprécié car le goût des noix est (très)prononcé, peut-être un peu trop prononcé à mon goût.  J'ai préparé le gâteau la veille de la réception.

J'aimerais bien améliorer l'aspect de présentation de mes gâteaux. J'en prépare de plus en plus souvent et je voudrais travailler le «look». Je ne sais pas travailler avec la poche à douille. Je crois que ce sera une résolution de l'an 2010, me familiariser avec la poche à douille pour mieux décorer les gâteaux. Et tant qu'à penser à 2010, j'aimerais me procurer un batteur électrique kitchenaid car je ne sais pas si vous le savez mais monter 8 blancs d'oeufs en neige, c'est long longtemps, environ 25 min à tenir le batteur électrique à main, je n'avais plus de bras à la fin de la soirée!

J'ai pris la recette sur le site Internet de coup de pouce, Coupdepouce.com. J'aime bien les recettes de Coup de Pouce. D'abord pour le choix varié des recettes et leur goût mais surtout pour les explications par étapes qui sont très claires. Même si d'apparence la recette semble compliquée, les étapes sont claires et le risque d'erreurs est faible.

Temps de préparation: 1h30
Temps de refroidissement : 30 min
Portion: 16

Gâteaux au café et aux noix


1 c. à thé (5 ml) de café instantané
1 c. à thé (5 ml) de vanille
8 oeufs, jaunes et blancs séparés
1 t (250 ml) de sucre
2 1/2 t (625 ml) de noix de Grenoble moulues
1/4 t (60 ml) de farine
1/4 t (60 ml) de chapelure nature

Sirop au café

1/4 t (60 ml) de sucre
1/4 t (60 ml) d'eau
1 c. à tab (15 ml) de liqueur de café (de type Kahlua) ou café fort, refroidi

Crème au beurre au café

5 blancs d'oeufs
1 t (250 ml) de sucre
2 1/4 t (560 ml) de beurre non salé ramolli
4 c. à thé (20 ml) de café instantané
1 1/2 c. à thé (7 ml) de vanille
1 1/2 oz (45 g) de chocolat mi-amer fondu
16 grains de café enrobés de chocolat
1/2 t (125 ml) de noix de Grenoble grillées, hachées grossièrement

Préparation

Préparation des gâteaux

1. Beurrer le fond de deux moules de 9 po (23 cm) de diamètre. Tapisser le fond et la paroi des moules de papier-parchemin en le laissant dépasser d'environ 1 po (2,5 cm) de la bordure des moules. Réserver.

2. Dans un petit bol, dissoudre le café dans la vanille. Réserver. Dans un grand bol, à l'aide d'un batteur électrique, battre les jaunes d'oeufs avec 1/2 t (125 ml) du sucre jusqu'à ce que le mélange soit léger. Ajouter le mélange de café réservé en battant.

3. Dans un autre bol, à l'aide du batteur électrique (utiliser des fouets propres), battre les blancs d'oeufs jusqu'à ce qu'ils soient mousseux. Ajouter le reste du sucre, 2 c. à tab (30 ml) à la fois, en battant jusqu'à ce que la préparation forme des pics fermes. Dans un troisième bol, mélanger les noix de Grenoble, la farine et la chapelure. Incorporer les ingrédients secs au mélange de jaunes d'oeufs en trois fois, en alternant deux fois avec la préparation de blancs d'oeufs, en soulevant délicatement la masse. Répartir la pâte dans les moules réservés et lisser le dessus. Cuire au centre du four préchauffé à 325°F (160°C) de 35 à 40 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dents inséré au centre des gâteaux en ressorte propre. Laisser refroidir sur une grille.

Préparation du sirop

4. Dans une petite casserole, porter le sucre et l'eau à ébullition à feu moyen-vif, en brassant, jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Laisser bouillir pendant 1 minute ou jusqu'à ce que le mélange soit clair. Ajouter la liqueur de café et mélanger. Laisser refroidir.

Préparation de la crème au beurre

5. Dans un grand bol à l'épreuve de la chaleur, fouetter les blancs d'oeufs avec le sucre. Mettre le bol sur une casserole d'eau chaude mais non bouillante et cuire, en fouettant, pendant environ 1 minute ou jusqu'à ce que le mélange soit opaque et qu'un thermomètre à bonbons indique 110°F (43°C). Retirer du feu. À l'aide du batteur électrique (utiliser des fouets propres), battre le mélange pendant environ 10 minutes ou jusqu'à ce qu'il ait refroidi. Ajouter le beurre, 2 c. à tab (30 ml) à la fois, en battant (le mélange se séparera) jusqu'à ce que la préparation soit satinée. Dans un petit bol, dissoudre le café dans la vanille. Incorporer le mélange de café à la préparation de beurre en battant. Réserver 1 3/4 t (430 ml) de la crème au café et y incorporer le chocolat fondu en battant. Réserver.

Assemblage du gâteau étagé

6. Couper les gâteaux en deux horizontalement. Disposer des lanières de papier ciré sur le pourtour d'une grande assiette de service. Déposer une tranche de gâteau dans l'assiette, le côté coupé dessus. Badigeonner le gâteau de sirop et étendre environ 3/4 t (180 ml) du reste de la crème au café. Répéter avec deux autres tranches de gâteau, le sirop et la crème au café, puis couvrir de la dernière tranche de gâteau. Étendre une fine couche de crème au café sur le dessus et le pourtour du gâteau (au besoin, utiliser de la crème au café et au chocolat réservée s'il ne reste plus de crème au café). Réfrigérer pendant environ 30 minutes ou jusqu'à ce que la crème au café soit ferme.

7. Mettre environ 1/3 t (80 ml) de la crème au café et au chocolat dans une poche à douille munie d'un embout étoilé. Étendre délicatement le reste de la crème au café et au chocolat sur le dessus et le pourtour du gâteau. À l'aide de la poche à douille, garnir le dessus du gâteau de rosettes de crème au café et au chocolat et décorer chaque rosette d'un grain de café. Presser les noix de Grenoble sur la base du gâteau de manière à former une bande de 1/2 po (1 cm) de largeur. Réfrigérer pendant environ 30 minutes ou jusqu'à ce que la crème au café et au chocolat ait pris.

Vous pouvez préparer le gâteau à l'avance et le couvrir.  Il se conservera jusqu'au lendemain au réfrigérateur. C'est ce que j'ai fait.

Wow. Je me trouve pas mal bonne!

12 novembre 2009

Les Cactus et séance d'entraînement rouleau no.4

À ma séance d'entraînement sur rouleau hier soir, je me suis rendue compte que droit devant moi il y avait un gros cactus en pot...Je me disais que si par inadvertance je tombais du rouleau, il se pourrait que je me pique... ça m'a fait penser à cette chanson.

9 novembre 2009

Biscuits épicés à la mélasse


J'aime beaucoup les biscuits à la mélasse et la tentation était trop forte pour ne pas essayer cette recette que j'ai vu circuler sur mes blogues préférés. C'était l'une des recettes des «Mardis avec Dorie». J'ai pris la recette ici sur le blogue des gourmandises d'Isa. C'est bien vrai qu'il est gourmand ce blogue, j'aurais bien envie de faire plusieurs recettes. Ils sont succulents ces biscuits surtout parce qu'ils restent tendres et moelleux au centre. L'utilisation de la mélasse verte donne des biscuits foncés.

J'avais déjà fait des galettes à la mélasse ici . Les biscuits proposés aujourd'hui sont plus raffinés et plus épicés. C'est la première fois que je cuisinais avec l'épice «piment de la jamaïque», j'ai bien aimé.

Ingrédients
2 et 1/3 tasses ( 300 g ) de farine
2 cuillères à thé de bicarbonate de soude
1/2 cuillère à thé de sel
2 cuillères à thé de gingembre moulu
1/2 cuillère à thé de cannelle moulue
1/4 cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
1 pincée de poivre noir moulu
3/4 tasse ( 180 g ) de beurre à température ambiante
1 tasse ( 180 g ) de cassonade
1/2 tasse ( 125 ml ) de mélasse de grenade (j'ai utilisé de la mélasse verte)
1 gros œuf
1/2 tasse de sucre pour l'enrobage

Préparation
Combiner la farine, le bicarbonate de soude, le sel, le gingembre, la cannelle, le piment de la Jamaïque et le poivre.


Crémer le beurre et la cassonade, au batteur électrique, jusqu'à consistance légère et mousseuse.
Ajouter la mélasse et continuer de battre puis ajouter l'oeuf et bien mélanger.

Réduire la vitesse du batteur et incorporer les ingrédients secs et mélanger jusqu'à consistance lisse.

Diviser la pâte en deux et envelopper chaque morceau dans une pellicule plastique.

Mettre au congélateur pendant 30 minutes, ou réfrigérer pendant au moins 1 heure. (La pâte peut être conservée au réfrigérateur jusqu'à 4 jours.)

Centrer la grille dans le four et préchauffer le four à 350F ( 180 C ).

Tapisser deux plaques à pâtisserie de papier parchemin ou des tapis en silicone.

Versez le sucre dans un petit bol.

Travailler avec une moitié de pâte à la fois, la diviser en 12 morceaux, et rouler chaque morceau en une boule lisse entre les paumes des mains.

Rouler les boules de pâte dans le sucre et les déposer sur les plaques de cuisson préparées en les espaçant de 3 " ( 7,5 cm ).

Trempez le fond d'un verre dans le sucre et l'utiliser pour appuyer sur les biscuits jusqu'à ce qu'ils se situent entre 1/4" à 1/2 " ( 0,5 à 1 cm ) d'épaisseur.

Cuire les biscuits 12 à 14 minutes.

Retirer la plaque du four et transférer les biscuits sur une grille et laisser refroidir à température ambiante.

Répéter l'opération avec le deuxième lot de pâte.

Stockage:

Les biscuits se conservent pendant au moins 1 semaine dans la jarre à biscuits.

Emballés, ils peuvent être congelés pour un maximum de 2 mois.

5 novembre 2009

Séance rouleau no.3

Je ne parlerai pas de chacune de mes séances sur rouleau d'entraînement ici mais comme c'est encore nouveau pour moi et que je fais pleins d'apprentissage, ça m'amuse de décrire mes séances d'entraînement.

J'avais rendez-vous au centre sportif (le salon) le plus agréable en ville pour 19h00. J'avais cette fois-ci pris soin d'apporter mon bandeau pour le front et mon bandeau pour le poignet afin d'éviter de faire une marre d'eau sous mon vélo. Bonne idée. Ces bandeaux sont indispensables. J'ai passé un très bon moment sur le rouleau.

J'ai fait une heure à une moyenne de 35 km/heure. Ça roulait «au toast»! Pas de malaise, pas trop chaud. Séance parfaite. J'ai fait quelques intervalles en vitesse de jambes sur du gros braquet. Je me sens plus à l'aise sur le rouleau. Le seul problème: je suis encore incapable de boire. Sachant que j'avais un entraînement ce soir, j'avais bu baucoup d'eau en cours de journée et avant l'entraînement. Malgré cela, je sentais la soif durant l'entraînement et ce n'est pas bon signe. En roulant, je me pratiquais à ne laisser qu'une seule main sur le guidon et à faire le mouvement comme si je prenais mon bidon d'eau et que je buvais. Je retravaillerai cet élément à mon prochain entraînement et j'y arriverai. Je veux boire en roulant sur un rouleau. Il suffit d'être relaxe et concentrée.

Au programme télé en cours d'entraînement : le film Footlose. La musique était entraînante, j'ai bien aimé.

Footloose - Kenny Loggins

3 novembre 2009

Roule roule

Après une quasi-hibernation de mon vélo depuis les 3 dernières semaines, dimanche je lui ai fait un petit velours à mon vélo et du coup, à moi aussi. Avec la température plus clémente des derniers jours, j'ai sorti mon vélo, à la brunante, pour quelques tours du circuit Gilles Villeneuve. J'ai apprécié le vent sur mes joues, les odeurs d'automne et la bonne compagnie.

Je ne roule pas sous la barre des 5 degrés celsisus... hier il faisait 10. Gros et beau soleil en fin de journée. J'ai un peu triché et j'ai quitté 30 minutes plus tôt le bureau pour profiter de cette belle fin d'après-midi. Peu de cyclistes sur le circuit. Nous sommes trois esseulés. Peut-être pensent-ils la même chose que moi? Profitons-en. Il est 16h30 et le soleil se cache doucement. À 17h05 il fait noir. La lune est pleine, grosse et belle. Je rentre à la maison, les joues rouges, les poumons pleins d'air frais et j'ose espérer que je sortirai encore un peu à vélo dehors avant la fin de la saison. Juste pour le plaisir.
 

30 octobre 2009

Chou à la hollandaise



Ça fait plus d'une semaine que j'ai un très gros chou qui prend toute la place dans mon réfrigérateur. Je suis allée visiter Maripel et j'ai trouvé cette recette de chou à la hollandaise ici. C'est une bonne et belle façon de manger du chou. J'ai servi ce plat en accompagnement de lanières de poulet, la prochaine fois, ce sera avec du poisson. Je crois que le mélange des goûts avec un poisson saumoné sera exquis. J'ai déjà hâte d'en faire l'essai. Je vous mets la recette intégrale tout en spécifiant les quantités que j'ai utilisées. J'ai tenté de rendre le plat moins copieux et c'était parfait.


Ingrédients : pour 4 personnes

4 tasses ( 1 L) de chou haché
2 c. à soupe (30 ml) de beurre mou
2 c. à soupe (30 ml) de farine
¼ c. à thé (1 ml) de sel
1 tasse (250 ml) de lait chaud
½ tasse (125 ml) de mayonnaise
½ tasse (125 ml) de chapelure passée au beurre ( Moi : j’ai mis 1/4 de tasse de chapelure sans beurre)
 ½ tasse 125 ml) de fromage fort râpé (Moi : j'ai rapé du fromage cheddar fort, suffisamment pour couvrir )

Préparation :

Faire cuire le chou à feu doux dans l'eau salée de 5 à 8 minutes. Égouttez soigneusement. Étendez dans un plat carré.

Faire une sauce en maniant beurre et farine dans un chaudron, ajoutez le sel et le lait chaud. Cuisez jusqu'à épaississement en brassant sans arrêt. Retirez du feu et incorporez la mayonnaise.

 Versez sur le chou et saupoudrez de chapelure et de fromage. Mettez au four à 400°F (204°C) durant 15 minutes, puis faites dorer sous le gril.


29 octobre 2009

2e entraînement sur rouleau : physical!

Hier soir j'en étais à ma 2e séance d'entraînement sur le rouleau. Je commence à y prendre goût. J'ai encore des craintes pour partir et commencer à rouler mais une fois le rythme bien amorcé, tout se passe bien.

Je n'ai pas encore fait d'intervalles sur le rouleau, je souhaite d'abord prendre de l'assurance, être capable de lâcher une main du guidon pour boire et être capable de m'essuyer le front...je sue à grosses gouttes là-dessus. Hier j'ai fait une séance de 45 minutes avec un rythme cardiaque en moyenne à 145 avec un maximum de 161 batt/min. J'aurais aimé faire 1 heure complète mais j'avais tellement chaud et soif que j'en ai presque vu des étoiles. Je me suis donc arrêtée.

Je me cherche un DVD entraînant à regarder à la télé lors de mes entraînements sur rouleau. Avez-vous des idées? J'achèterai peut-être une série de DVD du tour de France ou du Giro d'Italie afin de regarder de belles images de sportifs en action et de beaux paysages. J'ai aussi pensé revoir Rocky IV...vous savez celui où Rocky s'entraîne pour vaincre le gros méchant russe? Rocky s'entraîne à fond dans la neige. Il me semble que ça me stimulerait sur mon vélo à regarder ça!!

D'ici ma prochaine séance d'entraînement, je me cherche un bandeau comme celui dans cette vidéo. Croyez-vous que j'en trouverai un?

25 octobre 2009

Rouleaux pour cyclistes

Hé bien voilà. Samedi je me suis amusée à faire du rouleau. Bon disons que je me suis amusée une fois les 15 premières minutes derrière moi. Les rouleaux d'entraînement pour cyclistes permettent aux cyclistes de s'entraîner à l'intérieur durant la saison morte mais aussi de garder une «roue droite». Les rouleaux habituent les cyclistes à faire un mouvement du coup de pédale circulaire et à rester bien droit dans un espace défini (voir photo). J'en étais à ma troisième fois sur un rouleau. J'avais essayé les rouleaux concaves (comme celui sur la photo en rouge) où le rouleau a des rebords. Les rebords évitent au cycliste pas assez concentré de sortir du rouleau et de se retrouver par terre....



Samedi j'ai plutôt essayé un type de rouleau qui ressemble à celui-ci (photo bleu). Vous voyez la différence? Il n'y a aucun rebord qui permet de rester sur le rouleau. Il faut donc être pas mal concentré car le vélo reste en équilibre sur le rouleau. Les 15 premières minutes ont été difficiles. Je tremblais à l'idée d'embarquer là-dessus. Je ne sais pas trop de quoi au juste j'avais peur mais la peur était réelle... Nous avions installé le rouleau entre le mur du salon et le divan. Ceci avait été pensé exprès pour éviter une chute. Le mur et le divan me retenait. Il faut pas mal de flexibilité les premières fois là-dessus. Il faut clipper les chaussures aux pédales rapidement pour ne pas tomber et rester en équilibre. J'ai du m'y prendre à 3-4 reprises avant de clipper et de me sentir bien. En premier mon amoureux tenait ma selle pour me garder en équilibre. Le truc est de pédaler vite. Très vite et de fixer un point et de rester concentrer à rouler droit. Une fois la concentration bien établie, j'ai pédalé sans aide pendant un peu plus d'une heure en suant à très grosses gouttes.




Comme au début je n'osais pas lâcher le guidon pour m'éponger le visage, j'ai fait une jolie flaque d'eau au sol. En roulant, nous avons regarder de vieux épisodes de la télésérie «Lance et compte». C'était rigolo. J'ai aimé mon entraînement.

Pour regarder une vidéo en action d'une cycliste sur un rouleau de modèle Tacx, c'est juste ici. Vous verrez de quoi je parle.

23 octobre 2009

Gadgets de randonnée


En allant à la randonnée du mont Orford samedi dernier, j'ai sorti mes petits inséparables de randonnée.


  1. Le thermos


  2. Le thermomètre


  3. Le podomètre


  4. Le chronomètre

J'aime ces gadgets pour diverses raisons.


  1. Gourmande de nature, j'aime boire une soupe chaude au sommet de la montagne. C'est réconfortant, relaxant et réchauffant. Je dois m'habituer à mettre des potages dans ce thermos au goulot très petit. J'avais apporté une soupe poulet et nouilles et les gros morceaux de poulet passaient difficilement dans le goulot!


  2. Le thermomètre est indispensable pour connaître la température du jour! En montée je questionne: quelle est la température? Au sommet : il fait combien là? Au retour : brrr, il fait froid, quelle est la température??


  3. Le podomètre : idéal pour connaître la distance exacte du point A au point B. Je peux aussi transformer les kilomètres en pas. C'est important de savoir combien de pas dans 19 kilomètres.


  4. Le chronomètre: indispensable pour savoir ça fait combien de temps que nous sommes partis, combien de temps il reste pour descendre avant la noirceur et combien de temps en voiture ça prend pour se rendre à la montagne.

En fait, ces bidules ne sont pas tellement indipensables, ils servent plutôt à m'amuser encore plus.


Bonne randonnée!

22 octobre 2009

Tae-bo

Depuis mon dernier billet sur le retour de Billy chez moi, j'ai eu le temps de faire l'essai des 4 DVD compris dans mon achat du T3 Pure Power. J'ai fait le premier seulement qu'une fois, car le premier est consacré à revoir les mouvements de Tae-Bo et contient une routine assez (trop) facile pour moi. Toutefois, ce DVD est bon pour travailler les bras, car une bonne partie du DVD est consacré aux bras.

Le 2e DVD appelé «acceleration» contient beaucoup de mouvements de kicks, que j'aime bien. La routine est plus rapide.

Le 3e DVD appelé «commitment» est un bon mélange de bras et de kicks tandis que le 4e DVD, «empowerment» contient une routine avancée et rapide.

Je m'amuse bien à faire ces exercices quelques fois par semaine. Je ne regrette pas un instant mon achat.

18 octobre 2009

Sentier des crêtes - Orford

Un peu de sport d'endurance cette fin de semaine! Samedi était une journée de hiking, LA journée idéale de randonnée pédestre. Avec les amis, le soleil et un bon lunch à manger au sommet de la montagne, tous les ingrédients y étaient pour passer une belle journée. Nous n'étions pas les seuls à avoir eu cette idée car il y avait beaucoup de randonneurs dans les sentiers.
Le sentier des crêtes est un sentier de 4,9 km avec un niveau de difficulté élevé. Nous nous sommes rendus au Pic de l'ours où nous avons mangé le lunch. Les premières montées étaient parfaites pour ma première randonnée de l'année. Le sentier aller-retour est de 10 km. Toutefois, pour en faire «en peu plus», nous avons décidé de descendre par l'autre versant de la montagne, ce qui ajoutait presque 10 autres kilomètres.
J'avais mon podomètre avec moi, petit gadget que j'aime bien apporter en randonnée pédestre ou en raquette l'hiver. Arrivée au stationnement, mon podomètre affichait 19,0 km!! Ouf, je dois avouer que les 5 derniers kilomètres ont été longs... Les sentiers étaient très boueux et glissants à certains endroits, il fallait être prudents. La température a varié de 5 à 15 degrés celsius.
J'étais claquée en soirée et aujourd'hui j'ai marché comme un robot presque toute la journée. J'avais mal aux cuisses. Je ferai du yoga cette semaine pour délier tout ça.
Ah oui, j'ai vu la première neige! Joli!

13 octobre 2009

La pâte à tarte à maman

J'ai pensé à ma mère ce week-end lorsque j'ai fait de belles tartes aux pommes. Ma mère m'a transmis plusieurs valeurs culinaires, sans trop s'en rendre compte, je dois le spécifier. Pourquoi? Parce qu'elle ne m'a jamais dit : viens, je vais te montrer comment faire de la pâte à tarte. Non, c'était plutôt instinctif. Lorsqu'elle sortait la farine, la graisse et les autres ingrédients pour faire la tarte, elle m'appelait pour que je regarde et elle me répétait à chaque fois l'ensemble des étapes. Elle ne voulait pas que je touche à la pâte ni à la farine de peur que j'en répande partout.

«Tu dois d'abord mettre une tasse d'eau froide au congélateur et attendre que l'eau se glace sur le dessus, juste sur le dessus. Pendant ce temps, tu tamises la farine, tu coupes la graisse en deux, tu mets le sel et tu mélanges la graisse à la farine, mais il ne faut pas trop mélanger, juste comme ça (et elle me montrait comment faire avec le coupe-pâte). Ensuite, tu fais un trou dans le mélange, tu mets l'eau glacée, le vinaigre, et le jaune d'oeuf. Tu mélanges, mais pas trop. Il ne faut pas trop pétrir sinon la pâte sera difficile à travailler, et ensuite tu mets le blanc d'oeuf sur la pâte et tu fais des boulettes. Cette recette donnera 8 boulettes, donc 4 tartes».

Il n'y a pas à dire, la première fois que j'ai fait ma pâte toute seule, elle était identique à celle de maman. Je me souviens que cette fois-là je suis allée porter un pâté au poulet fraîchement sorti du four avec ma belle pâte feuilletée à mes parents pour qu'ils goûtent ma pâte. Nous avons bien rigolé et je me souviens de ma mère s'exclamant : ta pâte est pareille comme la mienne!


J'ai eu ces beaux souvenirs en tête en fin de semaine lorsque mon amoureux a fait sa première tarte aux pommes. Je lui montrais comment abaisser la pâte et je me suis surprise à avoir les mêmes paroles que celles que ma mère avait eu avec moi. J'ai pensé à elle. Je l'appellerai ce soir ma maman pour lui dire comment sa pâte était bonne et très feuilletée.


Je vous laisse donc la recette. Et une photo de la belle tarte aux pommes. Il est écrit sur la tarte #1. Pour mon amoureux, sa première tarte. Il était pas mal fier!


Ingrédients pour pâte à tartes (donne 4 tartes)

1 livre de graisse crisco

4 tasses de farine tamisée

1/4 c. à thé de sel

1 c. à table de vinaigre

1 tasse d'eau glacée

1 oeuf

Préparation:
Voir récit plus haut dans ce billet.

Les boulettes se congèlent. Cela est même préférable de faire sa pâte quelques jours avant et de les mettre au congélo. On décongèle les boulettes de pâte la veille de l'utilisation. De cette façon, la pâte se travaillera très bien. AVant d'abaisser, mettre de la farine sur la boulette de pâte, sur le comptoir et sur le rouleau. Abaisser la pâte pour obtenir un fond de tarte mince.

4 octobre 2009

Soupe boeuf et orge

Une recette à la mijoteuse. Ma mijoteuse est petite, elle a une capacité de 10-12 tasses. Je l'ai acheté dans un bazar au coût de 10 $ il y a quelques années. Elle a un look vieillot qui me plaît. Jusqu'à maintenant, je l'ai utilisée seulement pour des fèves au lard. J'en suis donc à ma 2e recette à la mijoteuse. Je crois que je vais y prendre goût!


Ingrédients:

500 g de petits cubes de boeuf
1/4 c. à thé de sel
1/4 c. à thé de poivre
1/4 c. à thé de thym
2 c. à soupe d’huile
1 oignon coupé en dés
2 branches de céleri coupés en dés
2 grosses carottes coupées en dés
6 t. de bouillon de légumes
1/2 t. d’orge
1 petite boîte de pâte de tomate
1 feuille de laurier

Préparation

Saupoudrer le sel, le poivre et le thym sur les cubes de boeuf.

Dans une casserole, chauffer 1 c. à soupe d’huile et y ajouter les cubes de boeuf. Les faire dorer juste un peu, ne pas cuire complètement. Ensuite, les déposer dans la mijoteuse.

Dégraisser la casserole et chauffer le reste de l’huile. Ajouter les oignons, le céleri et les carottes. Cuire pendant environ 3 minutes. Mettre le tout dans la mijoteuse.

Ajouter le bouillon, l’eau, l’orge, la pâte de tomates, la feuille de laurier dans la mijoteuse. Couvrir et cuire à Low pendant 8 heures.



Verdict: Le boeuf fond dans la bouche et les légumes restent fermes, mais peut-être pas suffisamment à mon goût. La prochaine fois, je vais les ajouter plus tard en cours de cuisson. Le thym donne un petit goût prononcé. Pour varié, la prochaine fois je remplacerai le thym par du basilic séché ou des herbes de provence. Je devrais utiliser ma mijoteuse plus régulièrement. J'ai préparé cette soupe avant d'aller au lit un soir cette semaine. Au matin, mon lunch du midi était prêt.



Source: inspirée de cette recette prise sur le site des Recettes du Québec.

2 octobre 2009

Bouillon de légumes

J'ai oublié d'acheter le bouillon de boeuf nécessaire à plusieurs petits plats que je souhaitais faire en fin de semaine. En fait, je me sens toujours un peu coupable d'acheter les bouillons du commerce sachant qu'ils sont remplis de sel. J'avais donc une occasion en or de faire mon propre bouillon. Comme je n'avais pas d'os de boeuf mais que je venais d'acheter des tonnes de légumes, j'ai décidé de préparer un bouillon de légumes qui me servira de remplacement au bouillon de boeuf. En plus d'être rapide à faire, le bouillon maison est drôlement économique.


Je suis pas mal contente du résultat. Mon bouillon est goûteux et d'une belle couleur ambrée.


Je me suis inspirée de la recette de bouillon de légumes proposée dans le livre de Taillefer et Filles, no. 6 p.29 tout en modifiant la recette en fonction des légumes que j'avais sous la main.

Pour environ 8 tasses de bouillon:

Ingrédients:
18 tasses d'eau
6 petites carottes tranchées
2 branches de céleri bien vertes tranchées et 5 branches de céleri provenant du coeur incluant les feuilles de céleri
3 oignons tranchés en quartier
1 petit bouquet de persil frais
4 feuilles de laurier séché
3 c. à thé de grains de poivre
Sel
* Vous pourriez ajouter des panais, je n'en avais pas.
Préparation
Mettre tous les ingrédients dans une casserole et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 1h30. Passer dans un tamis fin.
Pendant la cuisson, mettre votre DVD d'exercices préférés dans le lecteur DVD et faire les exercices proposés.

1 octobre 2009

L'automne est arrivé et me fait rêver

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais à cette période-ci à chaque année, je souhaiterais être en vacances. Le temps gris et froid des derniers jours me donne envie d'être à la maison et de cuisiner. J'aimerais prendre une semaine complète pour préparer des repas avec tous les beaux légumes du Québec en solde chez nos épiciers. Une semaine complète à remplir la mijoteuse le soir et à me réveiller avec des odeurs qui me donneraient envie de me transformer en ogre et de manger toute la journée.

J'aimerais avoir un grand congélateur et comme un écureuil, y cacher toutes mes provisions préparées durant cette semaine. L'idée de préparer de bonnes soupes pour remplir mon thermos et partir en randonnée me fait aussi rêver. Quoi de mieux que de gravir une montagne et de s'installer au belvédère, d'ouvrir le thermos et voir la fumée s'en échapper et prendre une gorgée de soupe pour se réchauffer?

Le week-end gris qui s'en vient sera propice à la cuisine. Je me prépare une liste de repas que je veux cuisiner et si la chance est avec moi, j'aurai un marmiton qualifié qui m'accompagnera dans ma folie des petits plats. J'ai envie de commencer par un ragout de boeuf.

Je vous le dit : l'automne est arrivé et me fait rêver...

27 septembre 2009

Défi vélo mag 2009 : 3e édition


Je suis fière de dire que j'en étais à ma 3e participation au défi vélo mag. Oui, oui, j'y étais en 2007, en 2008 et en 2009!


Nous avions réservé une chambre à la maison Cadorette, à St-Jean-des-Piles. Au réveil, je regarde dehors, le temps est brumeux. Dehors ouf, c'est très froid, il doit faire 2 degrés. Il annonce pourtant une belle journée avec un maximum de 17 degrés. Nous nous rendons au parc de la Mauricie vers 8h30, ce qui me donnera le temps de me réchauffer et d'aller chercher les documents d'inscription. Bonne idée, cette année nous avons une tuque à l'effigie du défi vélo mag! Je mets ma tuque et je retourne à la voiture.



J'aime l'énergie des grands événements cyclistes. J'aime regarder les gens se préparer. Je regarde et les gens sont habillés chaudement : les jambières, les manteaux chauds, les gants longs, etc. Je vais faire un tour de piste avec mes gants courts et mon maillot, sans manteau. Je reviens à la voiture les doigts glacés. Il est 9h25. Je regarde le ciel. Gris. Je regarde à la voiture à côté : les gars portent leur cagoule...


Je mets mes gants longs et mes couvre-chaussures tout en prenant la peine de mettre mes gants courts dans la poche arrière de mon maillot et je quitte vers la ligne de départ. Finalement, je décide de me fier à mon expérience : les années passées, dès que je commençais à rouler, j'avais chaud. Alors, j'enlève mes couvre-chaussures et mes gants longs, je grelotte sur la ligne de départ mais je sais que ça ira bien une fois partie.



Le départ est donné, j'avais un objectif que je voulais atteindre alors je ne perds pas de temps. Je roule, je monte les côtes, je descends, il fait un peu froid au début mais ensuite le soleil brille fort et je n'ai pas froid, je suis bien. Comparativement aux années précédentes, je ne vois pas de peloton passé auquel je peux m'agriper. Je roule seule presque tout le parcours et j'en suis un peu déçue. À mi-chemin je suis contente, je tiens malgré tout une vitesse de 24,5 km/h, un peu au dessous de ce que je voulais, mais quand même, je suis contente.


Je ne mets pas le pied-à-terre de tout le parcours, mais je me rends compte que les filles qui me dépassent ont toutes des vélos tout carbone....Ça donne envie d'aller magasiner au retour!



La deuxième partie du parcours est difficile, j'ai des douleurs aux jambes. Pas de crampes, mais des douleurs aux cuisses. Je grimpe, au ravito je prends à l'envolée une banane, un quartier d'orange et un verre d'eau. Je lance mon verre comme un pro (sachant qu'il sera ramassé!) et je file, l'orange me donne de l'énergie, je suis au kilomètre 75.



Les dernières montées sont difficiles, je regarde l'odomètre, ma vitesse moyenne diminue. À 4hres il me reste 15 kilomètres à faire. Je pense à mon amoureux qui m'attend. Il a du partir sont chronomètre en même temps que je suis partie rouler. Les derniers kilomètres sont souffrants. Au dernier 5 km j'ai un regain d'énergie. Une fille vient près de moi, elle me dépasse, je prends sa roue. À la montée je l'a devance, dans ma tête je me dis qu'elle ne me dépassera pas (!) et je roule, je roule et elle ne le sait pas, mais cette fille m'aide à finir les derniers kilomètres et voilà, j'arrive et mes amis m'accueillent, je vois l'air inquiet de mon amoureux, son sourire. Il est content et moi aussi. J'ai mal aux jambes sont mes premiers mots, je suis claquée et presque incapable de parler. Je termine avec un temps de 4h37, mon pire temps à vie!!

Ensuite, nous nous rendons à la voiture et après sous le chapiteau pour prendre notre repas. Je mange et je revis. Je me remets à parler. Que d'émotions. L'effort me transforme. Je parle peu, ne sachant pas trop quoi dire, j'ai les images en tête, les bosses, les belles descentes, les feuilles tout en couleur. J'écris ce billet et je suis émue et contente d'avoir réussi cette épreuve.


J'aime le vélo.

24 septembre 2009

La préparation

J'aime me préparer pour un événement sportif. C'est emballant, surtout lorsqu'il s'agit d'un événement comme la cyclosportive du parc de la Mauricie.

Hier soir j'ai préparé mon sac. J'ai fait le ménage et je m'assure d'avoir tout le matériel sous la main pour LA journée. Mes cuissards/maillots/bas/sous-vêtements/vêtements chauds/camisoles de corps/couvre-chaussures... Je m'assure d'avoir suffisamment de barres, de gels, d'électrolytes. Je revois la mécanique de mon vélo : pneus, chaîne, vitesses, guidon. Je lave mon vélo.

Ma préparation sportive et d'entraînement est moins bonne que ce que j'aurais souhaité. La semaine dernière, j'ai été malade. Congestion, fièvre, douleurs musculaires, j'ai pris ça mollo sur l'entraînement. J'ai préféré dormir plutôt que de trop souffrir.

Parlant de souffrance, faire le parc en moins de 4 heures sera souffrant et je le sais. Qu'importe le temps, je sais que je m'amuserai, même si je souffre un peu.

J'ai hâte d'être sur la ligne de départ samedi.

**Photo du tour de France 2009.

23 septembre 2009

Pesto de basilic

Mon plant de basilic ne demandait qu'à être transformé en une sauce onctueuse et délicieuse!

En effet, les feuilles de mon plant jaunissaient et je me devais de faire quelque chose avec les plants avant qu'il ne soit trop tard.

Pour cette recette de pesto, je me suis inspirée de la recette proposée ici. Comme il y a beaucoup de fromage parmesan et de pignons dans ma recette, la couleur est d'un beau vert clair. J'aime.

Ingrédients :

4 tasses généreuses de basilic frais ou un mélange avec du persil ( moitié moitié) ( bien tassé)
Un peu plus de 1/2 tasse de parmesan râpé
4 gousses d’ail
4 c. à table de pignons grillés
Environ 1/2 tasse d’huile (selon la texture, le pesto doit être assez épais)
sel et poivre
4 c. à table de jus de citron

Préparation :
Mettre les feuilles de basilic dans le robot culinaire. Ajouter l’ail, les pignons et le jus de citron, et broyer. Saler et poivrer. Ajouter graduellement en filet l’huile tout en continuant à mixer jusqu’à la consistance désirée. Ajouter le fromage (si on ne congèle pas) et mélanger quelques instants. Disposer dans un contenant et couvrir d’huile d’olive. Garder au frais. La préparation se conserve quelques jours au frigo.
Ce pesto peut napper les pâtes, les pizzas, les salades, etc.

21 septembre 2009

En ville sans ma voiture

Demain mardi le 22 septembre 2009 se tient l'événement «En ville sans ma voiture!». Au centre-ville de Montréal, cela signifie que la circulation automobile sera interdite de 9h30 à 15h30 à l'intérieur du périmètre délimité par les rues McGill College et Saint-Urbain et les boulevards René-Lévesque et de Maisonneuve. Au centre-ville de Montréal à l'heure du dîner, une panoplie d'activités seront offertes pour mousser cette journée et mieux connaître les options transport qui s'offrent aux citoyens.

Cet événement est une occasion de s'offrir les transports alternatifs à la voiture pour se rendre au boulot demain. Avez-vous pensé à votre stratégie?

Je vous invite à lire le texte suivant qui raconte l'histoire d'un homme qui a fait l'essai du transport à vélo pour se rendre au boulot dans le cadre de la journée en ville sans ma voiture de 2008 et qui a adopté ce mode de transport pour le reste de la saison.

Cette journée fera-t-elle la différence pour vous?

17 septembre 2009

Soupe poulet et nouilles

Une bonne soupe poulet et nouilles! Je dois avouer que Vincent y est pour quelque chose, lui qui nous a informé d'un solde de poulet à l'épicerie la semaine dernière... J'avais une demande spéciale pour cette soupe : mettre des grosses nouilles et des gros morceaux de poulet. Voilà qui est fait. Je me suis inspirée de la recette de Maripel, juste ici. Maripel mentionne dans son billet que cette soupe est bonne lorsque l'on a le rhume...Et bien, c'est mon cas depuis quelques jours... Reste à voir si la soupe me guérira rapidement ;-)
J'ai fait moi-même mon bouillon de poulet et j'ai presque triplé la recette. J'en ai fait congelé et j'en aurai pour mes lunchs. Elle est bien bonne, simple et rapide à faire.

Pour environ 12 portions

Ingrédients :
16 tasses de bouillon de poulet (maison pour moi)
Curcuma au goût pour dorer le bouillon
4 carottes hachée finement
4 branches de céleri haché finement
1 gros oignon haché fin
2 c. à thé (10 ml) de beurre
Ciboulette et/ou persil frais (ou séchés) au goût (frais pour moi)
Sel et poivre au goût
2 tasses de grosses nouilles ( grosses coquilles pour moi)
2 tasses de poulet cuit tranché en gros morceaux

Préparation

Dans une grande casserole, faire fondre le beurre et ajouter l’oignon haché. Faire suer. Ajouter le bouillon de poulet, le curcuma et le reste des légumes. Assaisonner de sel et de poivre.

Porter à ébullition et faire mijoter à couvert une dixaine de minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient cuits. Ajouter les nouilles et faire cuire environ cinq minutes ou jusqu’à ce que les pâtes soient cuites.

Ajouter le poulet émincé, le persil, la ciboulette. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Faire réchauffer une minute et servir.

15 septembre 2009

Billy est arrivé!!

J'ai reçu mes DVD de Billy Blanks : yahouuuu! Vous vous souvenez sûrement de Billy Blanks, cet instructeur de Tae-Bo américain ? Il est énergique et offre des routines avancées en Tae-Bo. Récemment, j'ai commandé ses DVD d'entraînement et j'ai choisi le T3 Pure Power.


Je fais donc un retour dans le temps et je me remets au Tae-Bo. Il y a 5-6 ans, je suivais des séances de Cardio-Kick-Boxing au Centre d'entraînement Nautilus Plus. L'instructeur du Nautilus, Phil, était énergique et très très entraînant. J'allais religieusement à ces séances 3 fois/semaine et je m'y amusais comme une enfant. Je ne faisais pas de vélo à l'époque. Je ne sais pas ce qui m'a prise mais dernièrement, je me suis ennuyée de ces séances de CKB/Tae-Bo.


J'ai donc commencé à regarder sur Internet et je me suis rappellée de Billy. Je me suis dis que si j'avais un DVD, je pourrais faire les séances quelques fois/semaine.


Alors voilà. Je m'y remets. Le Tae-Bo est une bonne façon de travailler les épaules et les abdos, muscles que je travaillent peu depuis que je fais du vélo. C'est certain que les DVD ne m'apporteront pas l'énergie du groupe que je suivais du temps du Nautilus Plus mais je crois bien que je vais aimé.


J'en fais l'essai et je vous en donne des nouvelles! Comment s'insère cette activité dans mon entraînement cycliste? C'est seulement pour faire changement et surtout pour renforcir les abdos !



13 septembre 2009

Défi de l'estrie

Samedi le 12 sept j'ai participé au 3e défi de l'été organisé par Vélo Québec. Le départ se prenait à Owl’s Head. J'ai choisi le parcours régulier de 100 km.

Avant d'arriver au site de départ, je me suis arrêtée au dépanneur...dès que j'ai ouvert la portière, j'ai senti l'odeur des sapins, haaaa, je ne regrettais en rien les 2 heures de route que je venais de faire pour me rendre sur les lieux. Ça sentait bon, j'étais dans un endroit enchanteur et j'allais faire du vélo toute la journée. Quoi demander de mieux??

Avec des amis, j'ai pris le départ pour le 100 km. Nous sommes du même calibre, nous roulons bien, les routes et les paysages sont beaux et à plusieurs reprises je me suis trouvée très chanceuse de participer à cet événement.

Je ne suis jamais déçue par les défis de l'été.

Aussi, cette sortie fut un bon test de préparation pour le parc de la mauricie. En côtes, il faut bien gérer les changements de braquets et l'énergie. J'ai terminé le défi en 4h05 pour 100 km mais nous n'étions pas à un rythme de course.

Vive le vélo! J'ai adoré ma journée.

10 septembre 2009

Le parc en moins de 4

C'est mon objectif de cette année pour la cyclosportive du parc de la Mauricie le 26 septembre prochain. Je veux terminer sous la barre des 4 heures pour le 105 km dans les vallons du parc de la Mauricie.


L'an dernier, j'ai fait le parcours en 4H07 tandis qu'en 2007, j'ai terminé en 4h17.


Ce ne sera pas facile d'atteindre un chrono sous les 4 heures. Cette année, je me sens moins en forme que l'an dernier. Par contre, je suis plus reposée et je n'ai plus de douleurs aux cuisses comme l'an dernier.

Pour atteindre mon objectif, j'ai besoin de rouler à une moyenne de 26,25 km/h. Toutefois, dans les montées, je roule souvent autour de 13km/h et je me souviens que dans certaines descentes, l'odomètre affiche plus de 40 km/h. Je dois vraiment faire un focus sur cet objectif lors de la cyclo.

À faire: Suivre davantage de pelotons et garder un moral haut. Habituellement autour du km 70, je commence à être fatiguée et j'ai une petite baisse d'énergie. Si cela arrive cette année, je dois chasser les pensées négatives et reprendre rapidement le focus.

Donc après une heure, je devrais voir 25 km au compteur.

À la 2e heure, 52 km.

à la 3e heure, 79 km

à 3H55, voir 105 km et la ligne d'arrivée.

Je profite des dernières semaines pour paufiner mon entraînement. Je ferai ce week-end une longue sortie en côtes (100 km) ainsi qu'une autre longue sortie le week-end suivant. En semaine, je suivrai mon plan d'entraînement avec mes intervalles et je ferai des côtes.


Cette année, j'ai décidé de me louer une chambre et d'arriver la veille de l'événement. Il ne me sera pas nécessaire de me lever à 5h00 du matin.

À mon avantage aussi : j'ai finalement réussi à me débarasser de mes kilos superflus accumulés au cours de l'hiver dernier. Je suis donc au même poids qu'à l'épreuve l'an dernier mais dans ma tête, je me sens plus légère. Je roulerai plus vite!

C'est la dernière grosse sortie cycliste de l'année et j'ai hâte. Ce sera encore une fois, une très belle journée, j'en suis certaine.

Ça me motive d'avoir cette sortie à l'agenda.

9 septembre 2009

Un combo

Parfois il faut arrêter d'y penser et il faut agir. C'est ce que j'ai fait lundi.

J'ai sauté sur le vélo pour un 50 km à une vitesse moyenne de 28,8 km/h sur le circuit Gilles-Villeneuve. J'étais seule et contente d'avoir maintenu cette vitesse. En roulant, je me disais que ça serait une bonne idée de sauter dans mes souliers de course en arrivant à la maison et d'aller courir un peu. J'étais déjà réchauffée par le vélo et j'avais en tête de courir seulement quelques kilomètres pour commencer.

Je suis restée habillée en cycliste et j'ai enfilé mes souliers de course et hop, me voilà partie. Je cours un peu n'importe comment. Je ne regarde ni le temps, ni les km mais seulement mon rythme cardiaque qui monte rapidement. Très rapidement je me retrouve à 160 batts/min...Je ralentis le rythme, j'alterne course et marche. Je change de musique. Je me dis que je devrais m'acheter un bidule qui tient le ipod sur le bras. Je sens mes clés dans mes poches qui volent dans la poche. C'est inconfortable, je me demande où mettre mes clés??

Je rentre. J'ai fait 20 minutes alternance jogging/marche. Le lendemain, je sens mes tendons d'Achille sensibles et aussi l'intérieur des cuisses. Je me dis que c'est normal comme c'est ma première fois cette saison.

La principale raison qui m'attire vers la course à pied est la rapidité d'exécution. C'est rapide de s'habiller et de sortir courir. Les préparatifs sont courts et parfois quand le temps nous file entre les doigts, c'est bon de faire un sport qui se fait rapidement.

Ah oui, j'aime bien regarder les coureurs (e) courir.

À suivre.