20 septembre 2010

L'Échappée Belle : une belle réussite

175 femmes ont pris le départ de la cyclosportive exclusivement féminine l'Échappée Belle dimanche et j'étais fière de faire partie de cette belle gang. Une cyclosportive bien organisée, un parcours à couper le souffle et des femmes qui se sont entraidées sur le parcours. Un événement compétitif dans le sens positif du terme, nous avons toutes travaillées très fort et à la fin du parcours, avec l'effet des endorphines, les rires étaient au rendez-vous.

La carte et le dénivelé du parcours :



À mon départ de la maison, mon amoureux m'a dit : fais le parcours en 3h00! Dans la voiture avec ma copine nous nous disions que de terminer en 3h00, il nous fallait une moyenne d'environ 30 km/h...Dans un parcours côteux, c'est plus difficile pour moi.  Le niveau était assez relevé. Le première a terminée en 2h34 minutes pour un 88 km.

Le départ s'est pris rapidement. J'ai tenu le peloton jusqu'à la première côte à Frelighsburg. C'est une vraie. Une montée d'environ 1 km  avec un bon dénivelé. Peut-être du 7 %. C'est là que j'ai cassé. Il y avait d'autres filles dans ma situation donc nous avons roulées ensemble. Nous étions 6. Il y avait une belle synergie dans le groupe. Nous roulions à 34, 35 km/hre, ralentissions dans les montées mais nous étions capable de rester ensemble. Nous prenions des relais à tour de rôle. Au loin, j'ai vu ma copine qui était seule. J'ai dit aux filles de lui annoncer que nous arrivions et de lui dire de s'agripper. Il faut le savoir parce que quand on roule seule et qu'un peloton passe sans que nous l'entendions, il est facile de ne pas être capable de s'aggriper au peloton et de le voir partir. Ça c'est moins drôle quand ça arrive. Elle a pu s'agripper. Nous avons roulé ainsi jusqu'à ce que nous arrivions à la même boucle de Frelighsburg. Nous devions la faire 2 fois cette boucle! J'ai commencé à ralentir dans la côte et j'ai perdu les filles. Snif snif. Il me restait 20 km à faire et ce n'est pas facile de finir seule. Près de la fin de la montée, une fille m'a dépassée, j'aurais bien voulu attraper sa roue mais je n'avais plus de jambes. Je l'ai laisser filer.

Après cette montée casse-pattes, j'ai poursuivi mon chemin. Après 5-6 km j'ai vu un peloton de 3 filles passer. Elles m'ont crié : « nous sommes 3, tu peux embarquer ». J'ai crié « ok!». Je me suis sentie revrire. C'est fou comme l'effet du peloton donne de l'énergie. Avec elles, ma vitesse a augmentée de 5-6 km/h. Je me disais que de finir sous la barre des 3 heures était encore possible. Il restait encore quelques vallons. Nous avons perdu une fille. Elle ne pouvait plus forcer et nous a dit de poursuivre. La première du peloton a continué vite, trop vite pour moi après ces montées, je l'ai perdu. Nous avons continué à 2 pour quelques autres kilomètres. Elle m'a devancé et j'ai poursuivi seule. À 2h57 minutes il me restait 3 kilomètres à faire. Zut, je savais que je ne finirais pas sous les 3 heures.

J'ai fait un temps de 3:04:59. Je finis au 50e rang sur 103 qui ont pris le départ du 88 km (il y avait aussi un parcours de 44 km). J'aurais aimé finir en bas de 3 heures mais la veille j'avais fait le tour du lac Champlain, un 92 km au grand vent ! Fallait pas être trop exigeante sur mes jambes.

Il y avait beacoup de cadeaux pour nous. Un bidon de la boutique Courir, des barres tendres, un 125 ml de cidre de glace du domaine Pinacle (à ne pas boire avant la cyclo!) et de nombreux prix de présences tirés après le repas. À notre arrivée, lorsque l'on remettait notre puce électronique, nous avions droit à une belle paire de bas de vélo à l'effigie de l'Échappée Belle. Nous avons été pas mal gâtées. En plus, j'ai gagné un certificat cadeau de 50$ de la boutique KSL, une boutique de vêtements et accessoires pour les femmes actives.

Au retour à Montréal avec ma copine, nous avons placoté tout le trajet. De beaux souvenir pour nous. Une belle expérience entre femmes. C'est rare qu'un si grand nombre de femmes soient réunies. C'est à refaire. Il y aura une 2e édition l'an prochain.

Un aperçu des cadeaux:

5 commentaires:

Pierre le Grand a dit...

Ils offrent une bouteille de Pinnacle, mon cidre de glace préféré.

Je me demande si je pourrais m'inscrire l'an prochain en portant une perruque munie d'une jolie queue de cheval. Comme je ne prévois pas de monter sur le podium, il se pourrait que cela fonctionne. La première cyclo de Pierrette la Grande et à moi la bouteille de Pinnacle, un délice qui coûte plus de 65$ le litre. HiHi!

http://tinyurl.com/36gzx6d

Zolasoleil a dit...

@Pierre/Pierrette!: Il y avait justement l'un des officiels qui portait une belle perruque blonde! Il voulait imiter Katy St-Laurent. Nous avons bien rigolé au départ.

Dans les prix de présences, il y avait des emballages cadeaux de Pinacle,2-3 des grosses bouteilles. Tu aurais aimé!

Zen-Abelle a dit...

Ha!! la boutique Courir à Montréal appartient à mon voisin ;)

Zolasoleil a dit...

@Zen: tu pourras lui dire qu'ils ont été très généreux ! La boutique courir a donné de nombreux certificats cadeaux

Zen-Abelle a dit...

Je suis certaine qu'il est déjà content que tu en parles.... :)