7 novembre 2010

Photo-roman Bixi

Repérer la borne




Ajuster la hauteur de la selle.

Vérifier la clochette


 Sortir votre Bixi-clé.


 Insérer votre Bixi-clé dans la fente de la borne. Attendre la lumière verte pour libérer le vélo de la borne.

Ah zut, il manque un couvre-poignée. Je remets le vélo dans la borne pour en prendre un 2e.
 Il est 14h51.

 Je prends un 2e vélo m'assurant que les couvre-poignées sont présents.

 Ah zut, un bruit sourd à la roue arrière.
 Je remets le vélo dans la borne.

 Je prends un 3e vélo, ajuste la hauteur de la selle.
Il est 14h55

Je quitte. Je suis au coin de Ste-Catherine et Poupart pour me rendre à une borne dans le sud-ouest. C'est assez loin. Je dois pédaler vite vite. Je passe par la piste cyclable sur la rue Notre-Dame, ensuite celle sur sur René-Lévesque, je descends ensuite sur Berri. Je tourne à droite sur Viger et je poursuis pour quelques autres km. Il fait un soleil magnifique. J'arrive à la borne : top chrono 29 minutes. En haut de 30 minutes, on doit payer des $$ supplémentaires.

Qui est le commanditaire principal de Bixi?

9 commentaires:

Zen-Abelle a dit...

Vite vite vite.... Lollll

Hey Est-ce toi sur la photo ?? C'est le fun de te voir ;)

Une femme libre a dit...

Ma fille va à l'école en Bixi. Tout se passe bien et c'est plus rapide que l'autobus. Mais il lui est arrivé deux fois la même mésaventure qui vous est déjà arrivée, soit de se retrouver devant les bornes pleines. Le temps d'en chercher d'autres et de marcher pour revenir à l'école, elle était en retard.

C'est cependant globalement un bon système. Le rangement pour mettre son sac d'école, la solidité et la fiabilité des bicyclettes, le fait de ne pas avoir à les entretenir ni à les descendre et remonter d'un deuxième étage. Simple, chic et pratique. On voit des hommes en veston-cravates et des femmes en jupe-tailleur enfourcher des Bixis. La ville de Montréal peut être fière. Bonne initiative. Ils devraient d'ailleurs continuer tout l'hiver, on a tellement peu de neige maintenant.

Zolasoleil a dit...

@Zen-Abelle : c'est bien moi!
@Femme libre: J'adore Bixi. J'ai rencontré quelques pépins durant la saison (bornes pleines, vides, vélo endommagés) mais cela n'empêchent en rien que je suis une fan de Bixi. Je souhaite rouler en Bixi, ou plutôt en Boris Bike à Londres, qui ont importé le même système que nous dans cette grande ville.

Bixi en robe : drague assurée!

Citron a dit...

Hilarant! Ou décevant...
J'aime bien ton billet!

Une femme libre a dit...

Pour ce qui est des dollars supplémentaires après 30 minutes. Ma fille utilise son Bixi même pour des randonnées d'une journée (en ville évidemment!), au bout de 25 minutes, elle le remet sur une borne et en prend un autre pour une autre demi-heure. Aucuns frais!

Louis-Charles a dit...

À quand les scooters en location. Ça comblerait peut-être le vide entre communauto et les vélos ;)

Zolasoleil a dit...

@Citron: hilarant !
@femme libre: j'ai pensé à cette option mais en même temps je voulais me rendre sous les 30 minutes, je pédalais vite.
@Louis-Charles: pourquoi pas?! Nous aurions toutefois le même problème pour le temps froid et la neige!

Pierre le Grand a dit...

Fait-il moins froid en Bixi qu'en vélo de route?

Le home trainer n'aurait-il pas été sorti prématurément.

Zolasoleil a dit...

@Pierre: effectivement, dimanche était une superbe journée pour rouler à vélo de route! Je manquais de temps, je me reprends ce w-e!
Le home trainer quand on manque de temps a l'avantage de procurer de bons entraînements en peu de temps.