30 janvier 2010

Info 690

Snif, snif. Je pleure la fermeture de la station radio am Info 690. Info 690 était une chaîne radio d'information continue sur la bande am. Il semble que cette station ne réussisait à attirer qu'une faible part du marché (1 à 2%) et accumulait des déficits majeurs depuis quelques années.

J'aimais ça moi écouter les informations à cette station. Ça grichait et ça annoncait les produits naturels «Brunet» mais ça me faisait rigoler et j'aimais ça. Il y avait la météo toutes les 12 minutes, la circulation toutes les 6 minutes et les mêmes nouvelles d'actualité en boucle. Un peu aliénant peut-être une fois que la «boucle» a été écoutée mais il suffisait de changer de chaîne à ce moment-là.

Le plus drôle c'est que la première fois où j'ai pris place dans la voiture de mon chum, il écoutait lui aussi cette station. J'avais souris en lui passant la remarque : tu écoutes ça toi aussi??!!

J'écoute aussi la radio de radio-canada mais soit, Info 690 va me manquer et rien dans le paysage actuel ne laisse présager la naissance d'une autre station d'information continue.

28 janvier 2010

Le yoga et quelques constats

Constat #1 : Je ne suis pas très souple.
Constat #2 : Le yoga est une pratique.
Constat #3 : Il est possible d'augmenter sa souplesse en pratiquant le yoga.

Je crois que je ne vous apprends rien en écrivant ces quelques constats. Par contre, ce sont ces constats que j'ai fait lundi soir après ma séance de yoga. Au mois de novembre dernier, j'avais pris la décision de faire une séance de yoga par semaine. Pour ce faire et ne sachant pas trop par où commencer, je m'étais rendue à la bibliothèque et j'avais emprunté quelques DVDs de yoga.  Mine de rien, j'empruntais depuis le mois de novembre plusieurs DVDs et je pratiquais le yoga.

J'ai cessé ce petit rituel durant la période des fêtes. Il y a 2 semaines, en faisant mes emplettes, j'ai vu le DVD de Nicole Bordeleau: Le yoga pour tous au prix de 11,50$. À ce prix-là, ça ne vaut pas la peine de m'en passer me dis-je....et hop, le DVD dans le panier.

Alors lundi soir, après une journée plutôt difficile, j'ai préparé mon petit rituel pré-yoga : vêtements confortables & lumières tamisées, j'ai inséré le DVD dans le lecteur et j'ai pris position sur mon tapis de sol.

Le yoga est une pratique. Pour s'améliorer, il faut pratiquer mais il n'y a pas que ça dans le yoga. Il y a la prise de conscience entre son corps et les positions. Il y a cette distance qu'il faut prendre entre le tourbillon de notre quotidien et le moment présent dans lequel se pratique le yoga. Il faut faire abstraction des milles et un trucs qui peuvent nous tourmenter et se concentrer. Respirer. Pour atteindre un seuil de relaxation et de concentration optimal en yoga, il faut le pratiquer.

Le yoga est une pratique que j'ai envie de pratiquer.

Ça m'a fait un grand bien lundi de prendre ce moment et de relaxer même si parfois, lorsque l'instructrice nous dit de respirer tranquillement et que dans ma tête je me dis plutôt : «ouain bien c'est plus facile à dire qu'à faire»..je me dis que ça viendra, avec la pratique.

L'autre constat que j'ai fait c'est qu'en quelques semaines, disons du début novembre à la fin décembre, j'avais améliorer ma souplesse par mes séances de yoga. J'étais plus souple.

Pour les bienfaits multiples, mais surtout qui ne sont pas seulement physique, je continuerai ma pratique du yoga.

À suivre. Il y a un superbe studio de yoga, à quelques centaines de mètres de chez moi. Il faudrait bien que j'aille voir se qui se passe là.

22 janvier 2010

Spinervals

Spinervals comme intervalles en spinning. Il s'agit du nom du dernier DVD d'entraînement de vélo que je me suis acheté. J'ai aussi acheté le DVD de yoga de Nicole Bordeleau, j'en parlerai dans un autre billet.




J'ai fait l'achat de ce DVD «Extreme Threshold Training» pour me changer des séances sur mon rouleau. Je voulais travailler davantage en résistance plutôt qu'en vitesse de jambes. Mon objectif a été atteint. Ce DVD offre des intervalles en endurance, de longs intervalles (3 à 5 minutes) à forte résistance (4/5 ou 5/5). Le DVD est bien construit. Au bas de l'écran il est affiché le temps sous forme de chronomètre, le plateau et les braquets à utiliser durant l'exercice et le RPM qu'il faut viser. Il s'agit d'une séance de 65 minutes à un niveau de difficulté de 9/10 selon l'échelle de Spinervals.  Cette séance vise à travailler la puissance anaérobique. C'est le coach Troy qui guide les intervalles et qui donne des conseils durant l'entrainement. Il manque un peu d'énergie (j'aime plutôt les coachs énergiques) et il lance les intervalles à faire sans être coordonné avec le chronomètre à l'écran mais quand même, j'ai trouvé l'essai de cette vidéo intéressante.  C'est un bon complément à mes séances de rouleau.

Durée de l'entraînement : 1h07
Battement cardiaque maximal: 169
Battement cardiaque moyen: 146

Dodo par la suite : Excellent sommeil. Vive les séances d'entraînements.

18 janvier 2010

Ville de Fèz, Maroc

En me rendant à la bibliothèque en fin de journée, je suis tombée sur un livre du Maroc avec de superbes photos. Du coup, j'ai eu des flashs de notre voyage. Je poursuis donc le récit de ce voyage, que nous avons fait au mois de juin 2009.

Nous avons pris la route à partir de Rabat vers 12h00. Fidèles à nos habitudes, nous nous sommes arrêtés dans un supermarché pour nous approvisionner pour faire les 3 heures de route qui nous attendaient. Nous avions envisagé de passer 2 nuits à Fez pour ensuite revenir vers Meknès pour terminer notre voyage. Nous avons tellement aimé Fez que nous y sommes restés 4 nuits...

En arrivant à la ville, plusieurs rabatteurs en motocyclettes nous ont «accueillis» dans la ville...Je vous rappelle que les rabatteurs sont des personnes qui souhaitent guider les touristes vers les hébergements/restaurants où ils reçoivent un pourboire pour les clients amenés dans ces commerces. Nous avons refusé l'aide de 3 d'entres eux jusqu'à ce que nous nous rendions vers la partie de la médina qui nous intéressait. Nous nous sommes arrêtés pour consulter le guide du Routard et même si nous étions restés dans la voiture, deux hommes nous ont abordés pour nous aider à trouver un hôtel. En regardant les alentours où il y avait aucun nom de rue indiqué nulle part, nous avons accepté l'aide et nous n'avons pas regretté!

Ils nous ont guidés vers ce palais où le prix des chambres était tout à fait convenable :



Je crois que nous étions 3 couples pour tout ce grand palais à ce moment-ci de l'année. Mon amoureux me taquinait en me disant qu'il était le pacha du palais, que j'étais sa favorite et qu'il y avait de nombreux serviteurs pour répondre à ses besoins!

Nous étions logés dans la vieille Médina, sur la route verte (pas la piste cyclable du Québec!) mais plutôt l'un des 6 parcours flèchés thématiques qui parcourt la vieille médina.  À notre sortie pour aller souper, l'un des gardiens du stationnement a voulu nous guider pour un restaurant. La médina ressemble à un labyrinthe. Il nous a amenés à un restaurant pour touristes avec les chansonniers marocains où les prix des repas étaient exorbitants. Nous sommes sortis du restaurant pour aller ailleurs et après 2 rues de parcourues où je sentais mon amoureux hésiter pour prendre le bon chemin du retour, le gardien est réapparu, comme par miracle (nous savions bien que le type du restaurant l'avait rappelé), c'est avec soulagement que nous l'avons vu réapparaître. Nous lui avons bien fait sentir que nous ne voulions pas manger dans une trappe à touristes et que notre budget ne nous permettait pas un repas si cher à une heure si tardive... Il nous a donc amené à un autre restaurant, ou plutôt chez un «habitant» car nous avons mangé littérallement dans son salon avec la télévision allumée et le fiston qui venait nous parler. Quelle aventure! C'était bon. Nous avons mangé couscous et nous avons bien rigolé en sortant de là.

Dans un voyage comme nous avons fait, nous savions qu'il fallait parfois accepter de nous faire guider. Quand nous avions envie d'être seuls à chercher, nous adoptions une attitude ferme pour aviser que nous désirions chercher par nous-mêmes.  Les autres journées de notre séjour à Fèz, nous avons visité de fond en comble la vieille médina.

À suivre.

14 janvier 2010

Leave the gun, take the won-tons

J'ai visionné en rafale les 3 films du célèbre Parrain durant la période des fêtes. Un classique que je n'avais encore jamais visionné. J'ai beaucoup aimé. Je crois que ces films deviendront un classique du temps des fêtes pour moi, j'ai déjà hâte de les revisionner une 2e fois pour voir toutes les subtilités des personnages et de l'histoire. Dans le Parrain 1, il y a la célèbre phrase: «Leave the gun, take the cannoli». Vous pouvez visionner ce célèbre extrait ici, la phrase est à la fin de l'extrait. Vraiment, il faut voir ça! L'extrait montre 2 gansters dont l'un vient de commettre un meutre dans une voiture. Avant de quitter la scène du crime, son ami lui dit de laisser le flingue sur la banquette arrière et de ne pas oublier de prendre les canelloni que sa femme lui a demandé de ramener à la maison... Ça démontre bien les priorités des gansters!

Comme nous avons cuisiné des won-tons pour une soupe aux won-tons entre Noël et le jour de l'an, entre nous, cette réplique est devenue : «leave the gun, take the won-tons».


Soupe aux won-tons

Préparation : 40 minutes
Cuisson : 5 minutes
Pour 6 personnes

Ingrédients
250 g de crevettes crues
4 champignons chinois séchés
250 g de porc haché
1 c. à thé de sel
1 c. à table de sauce soya
1 c. à thé d'huile de sésame
2 oigons nouveaux, finement hachés (oigons verts)
1 c. à thé de gingembre frais râpé
1 c. à table de châtaigne d'eau finement émincées
1 paquet de 250g de carrés de pâte won-ton
1,25 litre de bouillon de volaille ou de boeuf
4 oigons nouveaux, très finement émincés, pour décorer

Préparation
  1. Décortiquer les crevettes, ôter le boyau et hacher finement la chair.
  2. Faire tremper les champignons 20 minutes dans l'eau chaude. Égoutter et presser pour exprimer l'eau. Ôter les pieds et hacher finement les chapeaux. Mélanger ensemble crevettes, champignons, porc, sel, sauce soya, huile de sésame, oignon, gimgembre et châtaignes d'eau.
  3. Préparer les won-ton un par un (couvrir la pâte d'un linge humide jusqu'à l'emploi). Placer 1 c. à thé bombée de mélange au centre de chaque carré. Humecter les bords, plier en deux dans la diagonale et pincer les pointes ensemble. Dresser les won-ton sur un plat fariner pour qu'ils ne collent pas.Visionner la vidéo au bas de ce billet pour cette étape de préparation!
  4. Faire cuire les won-ton 4 à 5 minutes dans de l'eau en rapide ébulliton. (Ne pas cuire les won-ton dans le bouillon de vollaile).
  5. Porter le bouillon à ébullition dans une autre casserole. ôter les won-tons de l'eau à l'aide d'une écumoire et les placer dans un bol à soupe. Répartir les oignons nouveaux émincés et verser le bouillon. Servir.
  6. Note. On peut préparer les won-tons la veille jusqu'à l'étape 4, et les conserver, couverts, au réfrigérateur. Faire cuire juste avant de servir. Un sachet de 250 g contient 60 carrés de pâte. Envelopper le reste de pâte de film alimentaire et mettre au congélateur.
Je n'ai pas de photos du résultat finale de la soupe, c'était trop bon et nous avions trop faim. Il faudra en refaire, c'est une excellent recette et c'est facile à faire. Faut juste y mettre un peu de temps.
Bon appétit!
Source : La cuisine asiatique pour tous

Vous pouvez visionner la vidéo pour la technique won-tons:
    video

8 janvier 2010

Soupe tonkinoise aux lanières de porc


 Wow quelle belle soupe tonkinoise!

Quand je suis allée au marché asiatique acheter quelques ingrédients pour préparer ma soupe, la dame à la caisse m'a lancé : avec ce que tu achètes, on dirait que tu es chinoise!  Je crois que c'est l'achat d'oignons frits qui l'a jeté à terre! Je ne savais pas que cela existait des oignons frits en pots. Le préposé du magasin m'a montré plusieurs sortes d'oignons (plutôt ceux que les québécois achètent habituellement) et je disais toujours «non, ce n'est pas ce que je recherche» jusqu'à ce qu'il m'amène dans la rangée de produits pour soupe tonkinoise où j'ai trouvé les oignons.

Mes achats: j'ai fait provision de quelques sortes de nouilles.


La recette : j'ai adapté une recette prise ici, sur le site Internet du Porc du Québec.

Pour 2 gros mangeurs:

Ingrédients

6 tasses bouillon (de légumes ou de volaille) 1,5 L


2 à 3 tiges, au goût citronnelle, coupées en 2 sur la longueur (facultatif): je n'en ai pas mis

1 c. à soupe huile de canola 15 ml

Lanières de longe de Porc du Québec de 2 cm (3/4 po) d’épaisseur. Mettre la quantité selon l'appétit!

4 oz nouilles de riz, ébouillantées pendant 60 sec et égouttées 125 g

1 grosse carotte tranchée très finement ( j'ai utilisé la mandoline)

Épinards, quantité au goût

4 c. à soupe noix d’acajou rôties à sec sans sel et concassées 60 ml (facultatif)

3 c. à soupe, de chacun oignons hachés frits (du commerce) et coriandre fraîche (ou persil) hachée 45 ml

Vous auriez aussi pû ajouter : 2 tasses germes de haricots crus 500 ml

Préparation

Dans une casserole, porter le bouillon et la citronnelle à ébullition, couvrir et laisser mijoter à feu moyen pendant 5 min.
Entre-temps, faire chauffer l’huile dans un grand wok ou un grand poêlon à surface antiadhésive sur feu moyen-élevé. Faire revenir le porc pendant 2 à 5 min.

Ébouillanter les nouilles de riz pendant 60 secondes. Il est important d'ébouillanter les nouilles de riz dans une casserole d'eau bouillante, pas dans le bouillon de volaille prévu pour la soupe.

Mettre les carottes dans le bouillon environ 2 minutes. Ajouter les épinards.

Répartir les nouilles de riz, les germes de haricots, les noix, le porc, les oignons et la coriandre dans 4 grands bols. Couvrir de bouillon et servir avec une cuillère chinoise et des baguettes.

Variante

Ajoutez des champignons frais en lamelles, du cresson haché grossièrement ou des tranches fines de carotte, préalablement blanchies. Pour une boîte à lunch savoureusement différente, apportez le bouillon et les ingrédients solides dans des contenants séparés. Réunissez le tout et faites réchauffer au four micro-ondes pendant 2 min avant de déguster.

Suggestion d'accompagnements : Servez la soupe tonkinoise accompagnée de sauce piquante au piment, que les convives doseront à leur goût!

5 janvier 2010

Le mythe de la mijoteuse


J'ai acheté cette petite mijoteuse dans un bazar à l'église de mon quartier, il y a quelques années. Elle était belle avec ses fleurs et c'était une vraie «crock-pot», j'ai craqué et je l'ai acheté pour 10$. Je m'en suis peu servi jusqu'à maintenant. Pourquoi? Parce que ce n'est pas si facile que cela en a l'air la cuisine à la mijoteuse. À mon avis, il y a un grand mythe qui entoure cet appareil, soit celui qu'on met tout dans la mijoteuse et que l'on quitte la maison sans rien faire d'autre. C'est FAUX. La mijoteuse est un autre mode de cuisson et non pas un appareil qui fait tout à notre place...

Pour une recette savoureuse, il faut très souvent faire une étape de cuisson dans la poêle avant de mettre les ingrédients dans la mijoteuse. Combien de temps prend la préparation d'un repas de semaine, en moyenne? Disons 30 minutes? Dans son magazine, Ricardo offre plusieurs recettes à faire en 30 minutes. Il s'agit donc du temps moyen de préparation pour un repas en semaine. Ce n'est pas moins long à la mijoteuse sauf que plutôt que de cuisiner le soir en arrivant du boulot, il faut le faire le matin, avant de quitter pour le boulot.

J'espère ne pas «péter la balloune» de tous ceux et celles qui ont reçu une belle mijoteuse à Noël! Je crois plutôt qu'il faut voir la mijoteuse comme un appareil qui offre une saveur différente aux aliments par la cuisson lente. La mijoteuse offre la possibilité de cuisiner des viandes à moindre coût pour un maximum de saveurs.
Une cuisine différente et économique seraient mes arguments en faveur de la mijoteuse et non pas une cuisine plus rapide.

Ceci étant dit, à 7h00 ce matin, coiffée de ma chevelure léonine, j'ai préparé à la mijoteuse ce succulent rôti de boeuf de palette. Il a fallu compter 30 minutes pour la préparation des aliments. À mon arrivée à la maison ce soir, il y avait un arôme délicieux dans la maison.

Rôti de palette à la mijoteuse

1 rôti de boeuf de palette de 1,7 kg
4 grosses échalotes française
1 conserve de 796 ml de tomates italiennes
3/4 de tasse de bouillon de boeuf ou de légumes
2 c. à thé d'herbes de Provence
Sel et poivre
Farine pour enrober les cubes de boeuf.

Couper le boeuf en cube de 2 cm, saler et poivrer et les enfariner. Réserver.

Dans une poêle avec un peu d'huile d'olive, faire suer les échalotes environ 2 minutes et les mettre dans la mijoteuse.

Dans la même poêle (pour conserver les arômes), ajouter de l'huile d'olive et faire brunir tous les côtés des cubes de boeuf.  Mettre dans la mijoteuse.

Déglacer la poêle avec le bouillon de boeuf. Pour déglacer, il suffit de mettre un peu de bouillon dans la poêle chaude et gratter le fond pour dégager les arômes. Porter à ébullition et laisser mijoter 2-3 minutes ensuite, mettre dans la mijoteuse.

Ajouter les tomates et leur jus, les épices et mettre la mijoteuse en marche à Low. La cuisson prendra de 8 à 10 heures. Cette fois-ci je n'ai pas ajouté de légumes car je manquais de temps à mon réveil. J'ai donc servi le boeuf sur un lit de riz et une montagne de petits pois. Je suis passée à la bibliothèque et j'ai emprunté des livres de recettes à la mijoteuse. Je prévois faire d'autres essais de recettes sous peu.


3 janvier 2010

Départ canon des activités hivernales 2010

Comment bien débuter les activités hivernales de l'année 2010? Par un combo! Une journée de ski de fond et de raquettes. Ça fait un moment que j'avais envie d'essayer l'expérience combo et nous avons choisi le parc d'Oka pour en faire l'essai. La matinée en ski et l'après-midi en raquette. Même si je suis très fatiguée au moment d'écrire ces lignes, je suis très contente de ma journée.

En même temps, j'ai pris une résolution 2010, celle d'apprécier davantage le ski de fond. Je me suis équipée l'an dernier et j'en ai fait à quelques reprises mais sans apprécier réellement. Aujourd'hui j'ai apprécié ma journée de ski de fond. Une piste intermédiaire de 10,6 km avec quelques montées et descentes. Nous avons fait la piste en 1h30 avec un petit intervalle pour dépasser un groupe. Il neigait et la température était de -5. Je vais y aller à mon rythme en ski de fond et je crois que je vais aimer davantage.

Diner : Sandwich et potage de carottes rôties (recette à venir). Hum. Un bon thermos de soupe après une 1h30 d'activité, ça vaut de l'or... surtout lorsqu'on le mange face au feu dans le chalet.

Nous quittons pour la raquette avec l'idée de faire une heure de raquette seulement car il est déjà 15h00 mais...

Après 30 minutes de raquette nous décidons de rebrousser chemin, il neige fort et le mercure semble avoir descendu, les conditions sont difficiles, nous retournons donc et marchons, marchons, marchons encore jusqu'à ce que mon amoureux m'informe, chronomètre à l'appui, que cela fait 40 minutes que nous avons rebroussé chemin. En principe le stationnement devait être tout près mais les indications de la piste étaient très mauvaises et selon la carte nous sommes plutôt au sommet! Il y a un refuge, nous entrons et demandons aux autres perdus comme nous le temps pour se rendre au stationnement... selon eux, une autre grosse demi-heure. Aie aie aie.

Je pars donc avec mon pas pas mal pressé car la nuit tombe. Nous sommes arrivés au stationnement à 17h00... 

Total de la journée :

1h30 de ski de fond
2h00 de raquettes

Dodo maintenant!

2 janvier 2010

2010!

Une nouvelle décennie s'ouvre à nous!

Bonne année 2010 à tous. Je vous souhaite une année pleine de santé.

Je vous souhaite aussi une année sportive. Pour ceux qui veulent commencer à faire du sport, allez-y à votre rythme et essayez de trouver une activité qui vous donnera du plaisir. Allez-y avec un ami, à deux c'est mieux.

Aux sportifs accomplis, pourquoi ne pas diversifier vos activités et repousser certaines limites? De nouveaux défis, de nouvelles rencontres. C'est ce que je tenterai d'accomplir en 2010.

Bonne année!